Canadiens de Montréal

Tout est à refaire

Publié | Mis à jour

Après une performance rassurante contre les Predators de Nashville, samedi dernier à domicile, le Canadien de Montréal souhaitait inscrire une deuxième victoire consécutive pour la première fois de la saison.

Mais tout est à refaire pour la formation montréalaise qui s’est inclinée par la marque de 6 à 3 face aux Capitals mercredi soir à Washington.

Quelques heures avant cette rencontre, Dominique Ducharme avait souhaité que ses joueurs soient meilleurs sur la route et qu’ils démontrent plus de caractère.

Le message de l’entraîneur en chef du Tricolore n’a indéniablement pas été capté.

Son équipe, complètement bafouée par un adversaire certes redoutable, monte maintenant un piètre dossier d’une seule victoire et neuf défaites sur les patinoires étrangères.

Deux buts rapides

«À partir du moment où ils [les Capitals] ont marqué les deux premiers buts et pris une avance de 2 à 0, on est tombés sur les talons, a raconté Ducharme. La première période n’a pas été bonne pour nous. Le match s’est joué là.

«On était pourtant prêts, mais on a mal réagi après ces deux buts rapides. Puis, dans ces moments-là, on n’est pas capables de réagir pour rebondir.»

Les Capitals, qui ont bourdonné sans cesse dans la zone des visiteurs face à des opposants complètement dépassés, ont dirigé pas moins de 16 lancers au premier vingt contre seulement cinq pour les visiteurs.

Rien à reprocher au troisième trio

Ducharme a par ailleurs reconnu que le trio formé de Jake Allen, Brendan Gallagher et Artturi Lehkonen n’avait rien à se reprocher dans cette autre défaite gênante. Cette troisième unité a d’ailleurs contribué à deux des trois buts de l’équipe.

Pour le reste, Ducharme n’a pas voulu montrer du doigt des joueurs en particulier, mais il est certain que non seulement des attaquants sont à blâmer, mais aussi des défenseurs. À la ligne bleue, Jeff Petry et Ben Chiarot ont notamment connu une mauvaise soirée au bureau.

«On a besoin des 20 gars», a-t-il rappelé.

Direction Buffalo

Le Canadien a quitté la capitale américaine après le match de mercredi soir pour se diriger vers Buffalo où il affrontera les Sabres vendredi soir.

Cette prochaine destination n’est pas un bon souvenir pour le CH puisqu’à sa dernière présence, il avait été humilié par le pointage de 5 à 1 lors de son deuxième match de la saison.

Ce séjour de trois rencontres sur les patinoires étrangères se terminera samedi alors que le Tricolore affrontera les Penguins à Pittsburgh, cette même formation qui s’était amusée au Centre Bell en signant une victoire convaincante de 6 à 0 le 18 novembre.

Le Canadien renouera avec ses partisans lundi prochain à l’occasion de la visite des Canucks de Vancouver.

«On n’est pas la même équipe»

Jake Evans a offert une explication des plus honnêtes pour décrire les déboires de son équipe dans les matchs qui suivent une victoire.  

«C’est clair, on n’est pas la même équipe. Nous n’appuyons pas assez sur l’accélérateur et les autres équipes nous font payer rapidement. Dès le départ, nous perdions 3 à 0. Quand tu cherches à pourchasser une équipe, ça peut devenir affreux.»

– Jake Evans

Auteur d’un but et une aide dans ce revers de 6 à 3, Evans a surtout retenu les aspects négatifs de son match. Il s’est retrouvé sur la glace pour trois buts des Capitals. Dominique Ducharme a toutefois rappelé qu’il avait juste un bon trio face aux Caps et c’était celui d’Evans qui se retrouvait confronté à l’unité d’Evgeny Kuznetsov, Alex Ovechkin et Aliaksei Protas.

«Je veux toujours contribuer offensivement, mais quand je suis sur la glace pour trois buts des rivaux, je ne peux pas être heureux. Pour connaître du succès dans la Ligue nationale de hockey (LNH), j’aurai besoin d’être un bon joueur défensif.»

– Jake Evans

Cole Caufield a marqué son premier but de la saison en déjouant Ilya Samsonov en deuxième période. À l’exception de ce jeu, le gagnant du trophée Hobey-Baker était comme la majorité de ses coéquipiers, soit trop passif.

«Je me sens bien, ça fait du bien d’obtenir un premier but. J’ai aimé mon match. Mais pour moi, c’est plus important de gagner. C’est bien d’avoir une production, mais on doit obtenir des victoires.»

– Cole Caufield

Questionné à savoir s’il pouvait se sentir mal pour Dominique Ducharme, Evans n’a pas caché sa déception.

«Je me sens mal pour tout le monde. Nous travaillons, mais nous perdons des couvertures, nous faisons des erreurs. Il faut arrêter ça.»

– Jake Evans

Point de presse de Brendan Gallagher:

POINT DE PRESSE DE BRENDAN GALLAGHER -

Point de presse de Jake Evans:

POINT DE PRESSE DE JAKE EVANS -

Point de presse de Cole Caufield:

POINT DE PRESSE DE COLE CAUFIELD -