JiC

«Le succès du Tricolore repose sur les unités spéciales»

Publié | Mis à jour

La troupe de Dominique Ducharme amorce un voyage qui s’annonce tout sauf reposant, disputant trois matchs en quatre soirs face aux Capitals de Washington, les Sabres de Buffalo et finalement les Penguins de Pittsburgh.

«Le succès du Tricolore passe par les unités spéciales lors de ce périple. Dans les dix derniers matchs, on peut dire du bout des lèvres que la situation s’améliore en avantage et en désavantage numérique», a expliqué Renaud Lavoie de passage à l’émission JiC.  

Alexander Ovechkin est tout simplement dominant depuis le début de la campagne. Le franc-tireur revendique 15 buts et 15 mentions d’aide en seulement 19 duels, le positionnant à la troisième marche du podium des meilleurs pointeurs du circuit Bettman.

«Tout le monde a peur d’Alexander Ovechkin. Il était le principal sujet de discussion aujourd’hui à l’entraînement. Le CH devra être discipliné face aux Capitals. Si les Canadiens ressortent de ce voyage avec trois points, ce sera positif», toujours selon Renaud Lavoie.

«Lors des dix dernières rencontres, le Bleu-Blanc-Rouge a maintenu une fiche de 3 victoires, 5 défaites et 2 défaites en temps supplémentaire. À l’étranger, le CH n’a qu’une seule victoire cette saison. Il n’y a rien là-dedans pour donner confiance à une équipe», a-t-il martelé.

Un absent de plus

«Brett Kulak sera absent pour un minimum de trois matchs. Il va y avoir des décisions à prendre pour l’organisation montréalaise lors du retour de Joel Edmundson. Ça pourrait se jouer entre Sami Niku et Mattias Norlinder», a-t-il conclu.

Voyez le segment complet dans la vidéo ci-dessus.