Crédit : Photo d'archives

LCF

Un très grand ménage à Edmonton

Publié | Mis à jour

Les Elks d’Edmonton n’ont remporté que trois victoires cette saison. Or, le président Chris Presson, le directeur général Brock Sunderland et l’entraîneur-chef Jaime Elizondo ont payé pour ces insuccès, étant tous les trois congédiés.

Le président du conseil d'administration des Elks, Ian Murray, en a fait l’annonce lundi. Il a indiqué que des «changements majeurs» étaient nécessaires pour améliorer les performances et reconstruire la confiance des partisans.

 En vertu d’une fiche de 3-11, les Elks ont terminé au dernier rang du classement de la Ligue canadienne de football (LCF), à égalité avec le Rouge et Noir d’Ottawa.

 «Je tiens à remercier Chris pour son engagement envers les Elks et je lui souhaite bonne chance dans ses projets, a dit Murray dans un communiqué. Chris a été un leader respecté qui a travaillé dur pour notre organisation à travers des moments très difficiles.»

 «Brock est avec le club depuis 2017 et un membre engagé de la LCF depuis 2004, alors que Jaime en était à sa première saison comme entraîneur-chef et je sais qu'il se soucie profondément de l'équipe. Tous les trois ont beaucoup donné à la LCF et au football et je tiens à les remercier tous pour le temps passé avec notre club.»

 Le conseil d’administration a déjà commencé ses recherches pour combler les postes. Il espère nommer un DG avant la fin de l’année et un président d’ici la fin du mois de janvier. Dans cette optique, l’ancien DG et entraîneur-chef des Lions de la Colombie-Britannique Wally Buono a été nommé conseiller.

 «Wally est un gagnant sans égal dans cette ligue et nous sommes convaincus qu'avec son aide, nous trouverons le directeur général qui ramènera cette équipe à l'excellence», a expliqué Murray.