Alouettes de Montréal

«Nous allons gagner à Hamilton!» - Patrick Levels

Publié | Mis à jour

Le secondeur Patrick Levels n’a définitivement pas peur des mots, lui qui a crié haut et fort que les Alouettes de Montréal allaient remporter leur affrontement éliminatoire contre les Tiger-Cats de Hamilton.

Qualifiés pour l’après-saison en vertu d’un dossier 7-7 et de leur troisième place au classement de l’Est, les Moineaux ont rendez-vous avec l’équipe ontarienne dimanche prochain, dans le cadre de la demi-finale de leur division.

«Nous allons gagner à Hamilton! Écrivez-le aussi gros que vous le pouvez. Les Alouettes de Montréal, on s’en vient! [...] Je n’ai que faire de la saison régulière. C’est une nouvelle saison et tout le monde a une fiche de 0-0. Soyez prêts pour le spectacle», a clamé Levels lundi, lors de la disponibilité média de sa formation.

Selon le vétéran, il y a une seule équipe qui peut battre son club et il s’agit des Alouettes eux-mêmes.

«Nous allons être physiques, rapides et disciplinés. Si nous sommes en mesure de faire tout cela, nous serons une équipe impossible à battre. Si nous perdons, c’est que nous nous serons battus nous-même», a affirmé Levels.

«Il faudra éviter les revirements, les pénalités et ne pas permettre de gros jeux. Aucune équipe ne nous a dominés cette saison.»

Tous derrière Levels

Ce ne sont pas tous les dirigeants qui raffolent de ce type de déclaration qui peuvent souvent motiver l’adversaire. Chez les «Als», on espère que l’enthousiasme de Levels se propagera chez ses coéquipiers.

«S’il le sent, qu’il le croit et qu’il est capable d’embarquer l’équipe au complet: on y va! Je l’endosse et je l’encourage à dire ce qu’il pense», a exprimé le directeur général Danny Maciocia.

«Ce sont des paroles et il faut maintenant embarquer sur le terrain et jouer à la hauteur de ce qu’il vient de nous dire.»

De son côté, l’entraîneur-chef Khari Jones a parlé des commentaires de son joueur avec sa bonne humeur habituelle.

«Vous connaissez bien Patrick et vous pourriez lui faire dire ça pour tous nos matchs, a-t-il dit avec un grand sourire. C’est bien correct et il s’agit de sa personnalité.»

Le porteur de ballon William Stanback semblait être du même avis que Levels

«Comme il l’a dit, il s’agit d’une nouvelle saison. J’ai hâte d’y être», a affirmé celui qui a amassé 1176 verges avec ses jambes en 12 parties en 2021.

Le demi offensif s’est également fait rassurant sur son état de santé, lui qui a été retiré du dernier affrontement des siens avant la fin du deuxième quart.

«J’aurais été capable de continuer, mais on m’a demandé de sortir. Tout le monde est amoché à ce stade-ci de l’année et les entraîneurs ont simplement voulu prendre soin de moi pour que je sois prêt pour Hamilton.»