FBN-SPO-INDIANAPOLIS-COLTS-V-BUFFALO-BILLS

Crédit : Photo AFP

NFL

Les Bills perdent le match et le premier rang

Publié | Mis à jour

Malmenés par le porteur de ballon Jonathan Taylor, les Bills de Buffalo se sont inclinés 41 à 15 devant les Colts d’Indianapolis, dimanche après-midi, au Highmark Stadium.

Par conséquent, les Bills (6-4) ont perdu le premier rang de la section Est de la Ligue américaine au profit des Patriots (7-4) de la Nouvelle-Angleterre.

Pour revenir à Taylor, le demi offensif s’est amusé comme un petit fou. L’athlète de 22 ans a inscrit quatre touchés sur des courses et a ajouté un autre majeur à sa récolte en attrapant un relais de Carson Wentz. Il a conclu son affrontement avec un total de 204 verges de gain.

La défensive des Colts (6-5) a aussi eu son mot à dire dans cette victoire, elle qui a notamment créé trois revirements. Le quart-arrière des perdants Josh Allen a été victime de deux interceptions.

Le botteur des Bills Tyler Bass n’a pas aidé la cause des siens, puisqu’il a raté ses deux tentatives de placement.

Les Texans se payent les Titans 

Indianapolis n’est pas la seule équipe à avoir battu l’une des excellentes équipes de la NFL, alors que les Texans de Houston ont défait les Titans du Tennessee 22 à 13 au Nissan Stadium.

Pour ce faire, l’équipe du Texas a inscrit les 19 premiers points de ce duel. Le quart-arrière Tyrod Taylor a d’ailleurs inscrit deux touchés avec ses jambes. Il s’agissait de la première fois que les Texans (2-8) obtenaient un majeur sur un terrain adversaire depuis la deuxième semaine d’activités.

Les autres points des gagnants ont été l’œuvre du botteur Ka’imi Fairbairn.

Chez les Titans (8-3), il s’agissait d’un premier revers depuis le 3 octobre dernier. Ils avaient la chance de l’emporter en fin de rencontre, après être tranquillement revenus au pointage. Le pivot Ryan Tannehill a toutefois lancé une interception qui a mis fin aux espoirs des siens. Il a d’ailleurs été victime de quatre larcins dans cette partie.

Stressante fin de match au Minnesota 

Au U.S. Bank Stadium, les Vikings du Minnesota ont défait les Packers de Green Bay 34 à 31 lors d’un affrontement qui s’est décidé dans les dernières minutes du quatrième quart.

Avec un peu plus de deux minutes à faire au temps réglementaire, les vainqueurs ont pris les devants 31 à 24 en raison du deuxième majeur du receveur de passes Justin Jefferson dans ce duel.

Dès son retour sur le terrain, le quart des Packers (8-3) Aaron Rodgers a trouvé Marquez Valdes-Scantling sur 67 verges pour niveler la marque.

Les Vikings (5-5) avaient donc deux minutes pour reprendre l’avance. La première passe de Kirk Cousin a toutefois fini sa course dans les bras d’un adversaire. Heureusement pour les favoris de la foule, les officiels ont renversé cette décision après être allés à la reprise vidéo.

Le club du Minnesota s’est ensuite assuré d’écouler tout le temps restant et le botteur Greg Joseph a donné la victoire aux siens avec un placement de 29 verges.

En bref 

Au Soldier Field, le porteur de ballon Devonta Freeman a trouvé la zone payante dans la dernière minute de jeu et les Ravens (7-3) de Baltimore ont battu les Bears (3-7) de Chicago 16 à 13. Les gagnants de ce match devaient se débrouiller sans le quart-arrière Lamar Jackson, qui était incommodé par un virus qui n’est pas la COVID-19.

L’équipe de football de Washington (4-6) a gâché le retour de Cam Newton au Bank of America Stadium en obtenant un gain de 27 à 21 sur les Panthers (5-6) de la Caroline.

Au EverBank Field, les 49ers (5-5) de San Francisco ont obtenu une troisième victoire en quatre parties, alors qu’ils ont aisément vaincu les Jaguars (2-8) de Jacksonville 30 à 10.

Les Browns (6-5) de Cleveland ont inscrit l’ensemble de leurs points au deuxième quart et ce fut suffisant pour battre les Lions (0-9-1) de Detroit 13 à 10 au FirstEnergy Stadium.

Au MetLife Stadium, les Dolphins (4-7) de Miami ont amassé 10 points au dernier quart pour se diriger vers un gain de 24 à 17 sur les Jets (2-8) de New York.

Le jeu au sol des Eagles (5-6) de Philadelphie a été dévastateur et l’équipe de la Pennsylvanie a défait les Saints (5-5) de La Nouvelle-Orléans au compte de 40 à 29 au Lincoln Financial Field.