Canadiens de Montréal

C’est bon pour le moral

Publié | Mis à jour

Les soirées se suivent, mais ne se ressemblent pas pour les Canadiens qui, après une performance pitoyable contre les Penguins de Pittsburgh deux jours plus tôt et quatre défaites consécutives, a repris vie en dominant les Predators de Nashville samedi au Centre Bell. 

Cette victoire de 6 à 3, malgré un passage à vide inquiétant en troisième période, fait le plus grand bien. Comme dirait l’autre, c’est bon pour le moral.  

«On est capables d’être bons»  

Satisfait de la prestation de ses joueurs, Dominique Ducharme a complètement changé son discours. Jeudi, il avait déclaré «qu’on a été mauvais». Or, samedi soir, c’était le contraire.

«On est capables d’être bons, a affirmé l’entraîneur en chef du Canadien. Mais il faut l’être de façon constante. Tout est dans l’exécution, l’effort et l’engagement.»

Ducharme n’a pas manqué de souligner la contribution de Samuel Montembeault qui s’est montré particulièrement solide en première période quand les visiteurs ont obtenu 15 lancers.

«Ça commence par une bonne performance de ton gardien», a renchéri Ducharme. Il a réalisé des arrêts clés en début de rencontre qui ont fait la différence.

«Il ne faut toutefois pas trop s’emballer. On reprend le travail lundi en prévision de notre prochain match.»

Triplé de Duchene !  

Seule ombre au tableau, le Canadien, qui avait blanchi l’adversaire lors des 46 premières minutes de jeu de la rencontre, a accordé trois buts sans riposte en troisième période pour la cinquième fois de la saison.

Trois buts, dont les deux premiers alors qu’un joueur du Canadien était au banc des pénalités, et tous inscrits par Matt Duchene qui, après deux saisons marquées par des blessures, tend à justifier le salaire de 56 millions de dollars (pour sept ans) que lui ont consenti les Predators en 2019.

Malgré cette frayeur, Montembeault a inscrit sa première victoire dans l’uniforme du Canadien. En début de rencontre, il était devenu le premier gardien québécois à entreprendre un match au Centre Bell depuis José Théodore en janvier 2006. Il a fait face à 36 lancers.

Trois matchs à l’étranger  

Après un court séjour de deux matchs à domicile, le Tricolore reprend la route pour trois rencontres en quatre soirs qui le mènera à Washington mercredi, à Buffalo vendredi et à Pittsburgh samedi.

Le Canadien tentera d’ailleurs mercredi de coller deux victoires consécutives pour la première fois de la saison.

Le CH montre un dossier exécrable d’une seule victoire et huit revers, dont un en prolongation, sur les patinoires adverses depuis le début de la saison. Sa seule victoire est survenue à San Jose, quand il a blanchi les Sharks (4 à 0) le 28 octobre dernier.

Le Tricolore renouera avec son public le 29 novembre quand il recevra la visite des Canucks de Vancouver.