Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Football universitaire RSEQ

Des feux d’artifice à prévoir à la Coupe Uteck

Publié | Mis à jour

Les Carabins de l’Université de Montréal connaissent finalement l’identité de leurs adversaires lors de la Coupe Uteck, soit les Huskies de l’Université de la Saskatchewan. Tout semble indiquer que plusieurs gros jeux offensifs pourraient avoir lieu dans ce duel entre deux des quatre meilleures équipes au pays.

En vertu d’une fiche de 7-1 en saison régulière et de deux victoires en éliminatoires, les Carabins ont atteint les demi-finales du football universitaire canadien pour plus d’une raison, dont leur attaque, qui a inscrit 226 points durant la campagne 2021 et 59 lors du calendrier d’après-saison.

Qui plus est, l’équipe classée première du football masculin au niveau national a pris la neuvième place au pays pour le nombre de verges amassées par l’attaque à chaque match (407,4) et le cinquième rang par la voie des airs (255,5). Elle a aussi maintenu une moyenne de 28,3 points inscrits par duel, ce qui leur vaut la huitième place.

Même si les Huskies occupent le quatrième rang national, trois places derrière les Carabins, en vertu d’une fiche de 5-1, l’attaque des Huskies n’aura rien à envier à celle des Carabins, puisqu’elle s’est classée parmi le top 3 de plusieurs catégories offensives au pays, dont les points marqués par match (36,2; 3e), que les verges totales (475,8; 3e), les verges par la passe (282,5; 3e) et les verges au sol (193,3; 3e) amassées par match.

Ce sont donc les défensives qui auront la lourde tâche de freiner ces deux puissances, une chose que celle des Carabins a mieux réussie que celle des Huskies au cours de la saison. La défensive de l’Université de Montréal a limité ses adversaires à 14,1 points et 300,4 verges totales par match, tandis que les Huskies ont accordé 21,3 points, soit plus d’un majeur supplémentaire, et 406,2 verges totales par match.

En finale de la Coupe Hardy, samedi, les Huskies ont vaincu les Bisons de l’Université du Manitoba 45 à 17, pour rejoindre les Carabins à la Coupe Uteck.