HKN-HKO-SPO-DALLAS-STARS-V-OTTAWA-SENATORS

Crédit : AFP

LNH

COVID-19 : progrès significatif chez les Sénateurs

Publié | Mis à jour

Aux prises avec une grave éclosion de COVID-19 dans leurs rangs, les Sénateurs d’Ottawa ont fait un pas vers l’avant en retirant de la liste des absents le nom de neuf membres de l’équipe, samedi.

Ainsi, les attaquants Connor Brown, Alex Formenton, Dylan Gambrell et Austin Watson, les défenseurs Josh Brown, Nick Holden et Victor Mete, ainsi que le gardien Matt Murray ne sont plus dans le protocole de la Ligue nationale de hockey relatif au coronavirus.

La plupart des joueurs ont pu participer à la séance d’entraînement de la journée. L’entraîneur-chef D.J. Smith est demeuré prudent en conférence de presse, ne pouvant assurer que tous les joueurs mentionnés plus haut pourraient être de la formation dès lundi, face à l’Avalanche du Colorado.

«D’un œil extérieur, les gars avaient l’air d’aller bien», a indiqué le pilote, dont certains troupiers n’ont pas patiné depuis plus d’une semaine.

Il a toutefois remarqué beaucoup d’entrain après cet épisode sombre.

«Personne n’aime rester à la maison à ne rien faire. Ce sont des gars actifs qui veulent bouger, des jeunes qui ont envie de participer, de jouer au hockey et de profiter de la vie», a mentionné Smith.

L’entraîneur associé Jack Capuano, 55 ans, pourra également regagner le groupe quand il sera en mesure de le faire.

«Il va mieux. Puisqu’il est un peu plus vieux que les petits jeunes, ça l’a frappé fort. Nous voulons nous assurer qu’il soit à 100 % avant qu’il puisse s’impliquer à nouveau», a confirmé l’entraîneur-chef.

Plus que deux

Seuls l’attaquant Drake Batherson et l’arrière Nikita Zaitsev demeurent ainsi sur la liste COVID. Smith n’a pas exclu que ceux-ci puissent rejoindre le groupe pendant le voyage des Sénateurs, eux qui disputeront quatre rencontres au Colorado et en Californie.

Encore une fois, l’entraîneur jouera de prudence, puisque la COVID-19 peut jouer quelques tours aux athlètes qui reviennent au jeu rapidement. Le niveau d’énergie ou l’endurance de certains peuvent continuer à être affectés pendant quelques jours, voire des semaines.

«Ce sont des eaux inexplorées. J’ai parlé avec plusieurs entraîneurs de la ligue dont les joueurs l’ont eu [la COVID]. Certains reviennent avec aucun problème, d’autres se sentent horribles, a expliqué Smith. On verra quand on sera rendu là, mais il se pourrait qu’on ajoute de jeunes joueurs pour leur laisser le temps de se remettre complètement.»

Trois rencontres des Sénateurs ont dû être repoussées en raison de l’éclosion de cas. C’est la première fois cette saison que le circuit Bettman a été dans l’obligation de modifier son calendrier.