Valérie Plante et Stephen Bronfman

Crédit : Pierre-Paul Poulin / Le Journal

MLB

Rencontre en vue entre la mairesse et les investisseurs

Publié | Mis à jour

Ça bouge dans le projet des villes-sœurs entre Montréal et Tampa Bay dans le baseball majeur, à un point tel qu’une rencontre devrait avoir lieu prochainement entre les investisseurs impliqués et la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

«Je pense que les promoteurs ont une rencontre la semaine prochaine avec la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a ainsi avancé le premier ministre du Québec, François Legault, jeudi, durant son passage à l’émission JiC sur les ondes de TVA Sports. Évidemment, il faut que tous les paliers de gouvernement soient intéressés au projet.» 

Mercredi, aux assises du baseball majeur à Chicago, une présentation a justement été faite aux membres du comité exécutif des ligues majeures de baseball par le propriétaire Stuart Sternberg. Un vote devrait bientôt avoir lieu pour l’approbation du projet par les différents clubs.

Plutôt discret dans la dernière année, le Groupe Baseball Montréal, mené par l’homme d’affaires Stephen Bronfman, a même émis une courte déclaration jeudi, se disant encouragé par les progrès dans le dossier.

«Bien que nous ayons encore beaucoup de travail à accomplir, nous sommes fiers de la relation que nous avons établie avec Stuart Sternberg et les Rays de Tampa Bay dans cette démarche visant l’atteinte de notre objectif ultime», a déclaré Bronfman.

Un projet qui a du sens... 

Parmi les étapes à franchir, il y a évidemment les discussions avec les différents paliers de gouvernement. Si la rencontre avec la mairesse Plante devrait clarifier la position de la Ville de Montréal quant à la possible construction d’un stade au centre-ville, les instances provinciales se montrent derrière le projet, tant et aussi longtemps qu’on ne pige pas dans les poches des contribuables.

«De notre côté, nous avons été clairs : il n’est pas question de débourser plus que les retombées additionnelles réelles qu’on va recevoir. Nous ne sommes pas là pour faire de l’argent, mais nous sommes ouverts à la venue des Expos, ou peu importe comment ils s’appelleront», a affirmé le premier ministre, jeudi, toujours sur les ondes de TVA Sports.

«Le projet avec Tampa Bay a beaucoup de sens, à mon avis, a poursuivi M. Legault. On parlerait d’environ 40 matchs locaux à Tampa et les 40 autres à Montréal pendant les plus beaux mois de l’été, en juillet et août. Je pense qu’il y a de l’intérêt. Maintenant, il faut voir ce que la mairesse en pense et il faut s’assurer que ça ne coûte pas d’argent aux contribuables québécois.»

«Tout le monde est gagnant» 

En mars dernier, à la suite d’une inscription au registre des lobbyistes devant mener à une rencontre avec le gouvernement provincial, M. Legault s'était déjà montré ouvert à aider pour la construction d’un nouveau stade à Montréal.

«Si on est capables d'amener une équipe de baseball, puis que ça amène plus de revenus que l'aide qu'on donne à l'entreprise, bien, tout le monde est gagnant, incluant les Québécois», avait alors établi le premier ministre.