LNH

Des détails intéressants sur un retour des Nordiques

Publié | Mis à jour

Le premier ministre du Québec François Legault a tenu vendredi une conférence de presse afin de donner davantage d’informations quant à sa dernière rencontre avec le commissaire de la Ligue nationale de hockey (LNH), Gary Bettman, sur un possible retour des Nordiques de Québec. 

M. Legault a présenté jeudi les membres de son «comité d’experts pour le développement de notre sport national», un groupe qui tentera de trouver des solutions pour favoriser la pratique du hockey chez les jeunes Québécois, et a effleuré le sujet du retour des Nordiques.

Le premier ministre a indiqué vendredi que le dossier était entre les mains du ministre des Finances Eric Girard, «un gars de Québec» et un «passionné des Nordiques» de surcroit.

«J’ai parlé à M. Bettman et je lui ai dit notre intérêt pour le retour des Nordiques», a mentionné dans son point de presse François Legault, qui a expliqué que le commissaire était «ouvert à nous rencontrer».

M. Girard, quant à lui, a eu des discussions avec différents investisseurs et compterait désormais rencontrer Gary Bettman en janvier. M. Legault lui-même devrait s’entretenir avec le commissaire plusieurs fois au cours des prochains mois.

Le Centre Vidéotron: un élément-clé

Inauguré en septembre 2015 après trois ans de travaux, le Centre Vidéotron a toujours servi de levier et même d’incitatif envers la LNH pour l’accueil d’une franchise, que ce soit par voie d’expansion ou de déménagement.

Les Remparts de Québec, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, utilisent le bâtiment de plus de 18 000 sièges (en configuration hockey) depuis la saison 2015-2016.

L’amphithéâtre, bâti au coût de 370 millions $, est administré par Québecor Média et son président et chef de la direction, Pierre Karl Péladeau. Selon M. Legault, l’entreprise détient un droit de premier refus dans le dossier.

«Il faut voir si M. Péladeau est toujours intéressé à débourser 700 millions et plus pour une équipe de hockey. Sinon, il faut voir comment on gère ça avec la Ville de Québec pour avoir l’amphithéâtre, parce que c’est un élément important dans le retour des Nordiques», a argué le premier ministre.

«Évidemment, un dossier qui est très important, ce sont les droits de télévision, a ajouté M. Legault. Actuellement, il y a deux compétiteurs importants; RDS, qui est avec Bell, et TVA Sports, qui est avec le groupe Québecor.»

«C’est tout cela que le gouvernement et Eric Girard essaient de mettre ensemble pour faire profiter les gens de Québec et de l’est du Québec du retour des Nordiques.»

Jeudi, le représentant de la Coalition avenir Québec a avoué qu’un retour des Fleurdelisés pourrait permettre à plus de jeunes de s’intéresser au hockey, puisqu’ils auraient davantage de modèles dans leur cour.

Les Nordiques ont disputé leur dernier match en 1995, déménageant ensuite à Denver pour devenir l’Avalanche du Colorado.