Crédit : AFP

LNH

Roman Josi triste pour Shea Weber

Jean-François Chaumont

Publié | Mis à jour

Roman Josi porte le «C» de capitaine des Predators depuis le début de la saison 2017-2018. Il a appris son rôle avec Mike Fisher, mais surtout en côtoyant Shea Weber à ses cinq premières années dans la LNH.

Déjà de passage à Montréal en raison de l’annulation du match contre les Sénateurs à Ottawa, Josi a confié qu’il garde un très bon contact avec son ancien coéquipier. 

«On se texte encore régulièrement, a dit Josi. On est toujours de bons amis. Je trouve ça difficile de ne pas le voir jouer cette saison. Shea est un gars tellement respecté à travers la LNH.»

«Il avait le respect de tout le monde à Montréal et c’était la même chose à Nashville. Il a laissé un immense héritage à Nashville. Quand tu parles de Weber à d’autres joueurs dans la LNH, tu entendras toujours à quel point il est un bon joueur.»

Weber ne jouera pas cette saison et il pourrait ne plus jamais poser ses patins sur une glace de la LNH.

De retour au sommet 

Gagnant du trophée Norris en 2020, Josi est en grande partie responsable du bon début de saison des Predators (9-6-1). Le Suisse de 31 ans partage avec Matt Duchene le sommet des pointeurs de son équipe avec 16 points (6 buts, 10 passes).

Josi a également un différentiel de +8 et il a un temps de jeu moyen de 25 min 20 s.

«Je n’ai pas connu ma meilleure saison l’an dernier, a-t-il admis. Je l’avais dit à la fin de l’année. C’était une saison différente avec la Covid-19. Je n’ai pas fait trop de changements, mais je voulais m’améliorer.»

«Roman est de retour comme notre meneur et notre capitaine, a renchéri John Hynes. Il est un joueur unique, une personne unique.»

Josi sera également un membre clé de l’équipe de la Suisse aux Jeux olympiques à Pékin.

«Nous avons une bonne équipe. Il y a plusieurs gars avec de gros rôles dans la LNH, des gars qui jouent de grosses minutes. J’ai aussi participé à des Championnats du monde avec la Suisse. Il y a de bons joueurs en Suisse et nous formons une bonne équipe. Nous avons cette capacité à créer des surprises. Les Jeux olympiques, c’est un tournoi très rapide. J’ai confiance en notre groupe.»