Crédit : AFP

LNH

La retraite pour un grand travailleur

Publié | Mis à jour

De son avis, Troy Brouwer n’a jamais été le plus talentueux, mais son travail acharné ne pourra jamais être remis en cause. Après 14 saisons dans la Ligue nationale de hockey (LNH), l’homme de 36 ans a annoncé sa retraite, satisfait de son parcours du combattant, jeudi.

Bien qu’il ait été repêché au septième tour (214e au total) en 2004, Brouwer a connu une carrière plus que respectable en mettant notamment la main sur une coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago en 2010.

«Pas trop mal pour un jeune qui espérait juste qu’un jour, il pourrait jouer un match de la LNH et s’épanouir dans une carrière assez solide à partir de là», a déclaré Brouwer au site web des Blues de St. Louis, l’équipe avec laquelle il a conclu son parcours en 2020.

C’est d’ailleurs au Missouri que le Britanno-Colombien a inscrit l’un de ses buts les plus importants. En 2016, il a permis aux Blues d’éliminer les Blackhawks, champions en titre de la coupe Stanley, en première ronde. Le but vainqueur de Brouwer en troisième période du septième match mettait alors fin à une disette sans victoire en séries de 14 ans des Blues face à Chicago.

Outre ces deux formations, l’ailier droit a porté l’uniforme des Capitals de Washington, des Flames de Calgary et des Panthers de la Floride. Il a amassé 363 points en 851 matchs en saison régulière et 35 autres points en 106 duels des séries éliminatoires.

«Les relations que j’ai créées avec les gars des équipes avec qui j’ai joué et leurs familles me manqueront beaucoup. [...] L’aspect compétitif me manquera, tout comme les grands moments où tu as l’opportunité de faire quelque chose d’incroyable après que tu eus travaillé toute ta vie pour ça, me manqueront», a avoué Brouwer, qui profitera de la retraite pour passer plus de temps avec son épouse et leurs deux enfants.