JiC

François Legault croit que le CH peut en faire plus

Publié | Mis à jour

Même si François Legault admet voir les Canadiens apporter une importance plus particulière aux Québécois depuis un certain temps, il estime qu'il y a encore place à l'amélioration.

C'est ce qu'il a déclaré lors d'une entrevue à l'émission «JiC», jeudi. 

«J'ai eu des bonnes discussions avec Geoff Molson et avec Marc Bergevin au printemps dernier. On a vu des changements cet été, on a vu arriver Mathieu Perreault et David Savard. On a aussi Jonathan Drouin. On a une situation où le bassin a été réduit. Quand on regarde, actuellement, le nombre de Québécois dans la LNH, il y en a une trentaine. Il y en a déjà eu 90, donc trois fois plus. Les Canadiens font leur part, mais on aimerait qu'ils en fassent encore plus. Avec les transactions qu'ils ont fait cet été, je pense que le message est passé.» 

Le premier ministre a également confirmé qu'il allait faire tout en son possible pour que le retour des Nordiques à Québec se concrétise.

«On n'a pas lancé la serviette. On a un amphithéâtre qui a été construit à Québec et il y a des gens d'affaires qui sont intéressés. J'ai parlé à Gary Bettman et on a des rencontres prévues dans les prochains mois. Je vais tout faire pour le retour des Nordiques à Québec. Nous sommes capables d'avoir une deuxième équipe. Ça prend des modèles pour nos jeunes.» 

Celui qui vient de lancer un comité d'experts pour développer le hockey au Québec est également revenu sur les raisons de sa démarche.

«Je trouve ça triste de voir moins de jeunes jouer au hockey et moins de Québécois dans la LNH. Je pense qu'il fallait faire quelque chose. Il y a des problèmes qu'il faut régler. J'ai réussi, avec Isabelle Charest, à aller chercher une belle brochette d'experts qui ont de l'expérience et qui sont prêts à nous apporter des idées. Ils vont déposer leur rapport le 1er avril et on va pouvoir mettre ça en place. On veut plus de jeunes garçons et jeunes filles qui jouent au hockey au Québec.» 

Legault estime aussi qu'il faut porter une grande attention au hockey féminin.

«Il faut retrouver le plaisir de jouer au hockey. Il y a un défi chez les femmes aussi. En Ontario, ils ont huit fois plus de filles que nous qui jouent au hockey. Avec le comité, je pense que les astres s'alignent pour qu'on donne un grand coup pour redorer notre sport national.» 

Voyez l'entrevue dans la vidéo ci-dessus.