Canadiens de Montréal

Remontée incroyable du Rocket!

Publié | Mis à jour

Le Rocket de Laval a comblé un écart de quatre buts en 23 minutes pour finalement l’emporter 6 à 5 sur les Marlies de Toronto grâce à un filet décisif en tirs de barrage de Rafaël Harvey-Pinard, mercredi soir, au Coca-Cola Coliseum.

Il a fallu se rendre en huitième ronde de la fusillade pour départager les deux rivaux. Après un arrêt de Kevin Poulin devant Pavel Gogolev, l’attaquant québécois a fermé les livres en déjouant une bonne fois pour toutes Michael Hutchinson.    

Cole Caufield connaissait un match difficile en défense, mais il s’est racheté en inscrivant le filet égalisateur à 13 min 46 s de la troisième période. Le petit attaquant s’est emparé d’une rondelle dans sa zone avant de décamper à toute vitesse pour battre le gardien d’un bon tir.

Louie Belpedio et Lukas Vejdemo ont aussi trouvé le fond du filet lors du troisième vingt, alors que Gabriel Bourque avait amorcé la remontée de Laval quelques instants après l’entrée en jeu de Kevin Poulin.

Avance insurmontable?    

Les Marlies ont beau avoir perdu sur blessure leur gardien de but partant à la mi-rencontre, ils étaient déterminés à venger leur défaite de 5 à 0 subite face au Rocket le 27 octobre dernier.

Kevin Roy est effectivement entré en contact avec Erik Kallgren, qui avait jusque-là bloqué 13 des 14 lancers des hommes de Jean-François Houle. L’arrivée de Hutchinson devant le filet a donné un second souffle aux Marlies, qui ont inscrit trois buts rapides en deuxième période pour prendre les devants 5 à 1.

C’est d’ailleurs après le cinquième but de l’équipe locale, celui de Semyon Der-Arguchintsev, que Michael McNiven a été retiré du match par son entraîneur. Il avait aussi cédé devant Brett Seney deux fois, Josh Ho-Sang et Joey Anderson.

Harvey-Pinard avait inscrit le Rocket au pointage en fin de premier engagement.

Le Rocket restera sur la route pour son prochain duel, samedi face aux Senators, à Belleville.