Crédit : Photo AFP

MLB

Le Cy-Young pour Robbie Ray

Publié | Mis à jour

Sans grande surprise, le porte-couleurs des Blue Jays de Toronto Robbie Ray a remporté mercredi le trophée Cy-Young, remis au meilleur lanceur, dans la Ligue américaine. L’artilleur des Brewers de Milwaukee Corbin Burnes a quant à lui été récompensé dans la Nationale.

Ray a connu la meilleure campagne de sa carrière en 2021. Il a revendiqué une moyenne de points mérités de 2,84 et un dossier de 13-7 tout en réussissant 248 retraits sur des prises en 32 matchs. Il a ainsi récolté 29 des 30 votes de première place lors du vote des membres de l’Association des chroniqueurs de baseball de l’Amérique.

Quand il a accepté un contrat d’une saison pour rester à Toronto, l’hiver dernier, Ray était pourtant bien loin d’être l’un des favoris pour cette récompense. Acquis des Diamondbacks de l’Arizona en retour de Travis Bergen, le gaucher a montré une piètre fiche de 2-5 et une moyenne de 6,62 en 12 parties.

Il s’est toutefois rapidement mis au travail après cette campagne difficile pour éviter qu’elle se répète. Il y est parvenu avec brio, devenant le quatrième membre de l’organisation des Jays à recevoir le Cy-Young.

«Je me sentais très bien au printemps, a commenté Ray sur les ondes de la chaîne MLB Network. J’avais l’impression que tout se mettait en place. Physiquement, j’étais là, et mentalement, j’étais dans un excellent état d’esprit.»

«Aussitôt que la saison morte a commencé, je suis directement allé au gymnase, a-t-il ajouté. J’allais porter les enfants à l’école et j’allais au gym. Et ma femme devenait fâchée contre moi, car tard le soir, quand elle voulait regarder Netflix, j’allais au gym encore! Pour moi, les sacrifices valaient le coup.»

Quelques heures avant l’annonce des gagnants, les Jays ont annoncé que Ray refusait l’offre qualificative de l’équipe. Il pourra en effet profiter de son autonomie pour obtenir un contrat très lucratif. Son coéquipier Marcus Semien, qui est l’un des trois joueurs retenus pour le titre de joueur par excellence dans l’Américaine, a lui aussi rejeté l’offre qualificative.

Burnes, quant à lui, a maintenu un dossier de 11-5 en 28 sorties, ainsi qu’une moyenne de 2,43. Il s’agissait de sa quatrième saison dans le baseball majeur, lui qui avait terminé au sixième rang du scrutin pour le même honneur l’année dernière.

Gerrit Cole (Yankees de New York) et Lance Lynn (White Sox de Chicago) étaient les autres finalistes dans l’Américaine, tandis que Max Scherzer (Dodgers de Los Angeles) et Zack Wheeler (Phillies de Philadelphie) étaient en lice dans la Nationale.