Canadiens de Montréal

«Il est tout le temps sur les fesses»

Publié | Mis à jour

Qui est le joueur des Canadiens de Montréal qui déçoit le plus cette saison?

Alors que plusieurs montrent du doigt Jeff Petry, l’ancien attaquant du Tricolore Pierre-Alexandre Parenteau a vivement critiqué le travail du vétéran Brendan Gallagher.

«Il est tout le temps sur les fesses. Il ne patine pas. Il a l’air tout le temps essoufflé. Il n’est pas impliqué», a-t-il lancé, mardi, sur les ondes de TVA Sports. 

Alors qu’il entame la première année d’un lucratif contrat de six ans d’une valeur annuelle de 6,5 millions de dollars, Gallagher a récolté huit points, dont trois buts en 17 rencontres. 

«À l’argent qu’il fait, c’est supposé être un top gars pour les Canadiens», a ajouté Parenteau.

Mais ce n’est pas ce qui a retenu l’attention d’Alexandre Picard. L’analyste n’a pas apprécié le geste qu’il a posé à l’endroit de Barclay Goodrow des Rangers dans les derniers instants du match, alors que le CH tirait de l’arrière par un but.

Un geste inutile de Brendan Gallagher -

Avec une pénalité inutile, le vétéran de 29 ans a privé les siens d’une chance de créer l’égalité, explique Picard.

«Tu as pensé à ta petite personne, tu as pensé à ta propre frustration, tu n’as pas pensé au fait que l’équipe perdait seulement par un but et que t’avais une chance d’égaliser!»

«Et habituellement c’est sa plus grande qualité de penser à l’équipe, a rappelé Parenteau. C’est pour ça qu’il est tant aimé des fans et de Marc Bergevin. 

«Ce soir, il l’a échappé.» 

À voir dans la vidéo ci-dessus.