Crédit : AFP

NFL

Ça regarde bien pour Kyler Murray

Publié | Mis à jour

Les Cardinals de l’Arizona pourraient bien pouvoir compter sur les services du quart-arrière Kyler Murray dimanche, alors qu’ils se mesureront aux Seahawks à Seattle.

Le joueur de troisième année a raté les deux derniers duels des siens en raison d’une blessure à une cheville.

Mercredi, en conférence de presse, Murray a affirmé qu’il «espérait» être du prochain affrontement des siens et qu’il était «assez proche» d’un retour au jeu.

«Il était sur le terrain et il bougeait plutôt bien aujourd’hui [mercredi], a pour sa part dit l’entraîneur-chef Kliff Kingsbury. Il est de mieux en mieux au fur et à mesure que les journées avancent.»

«Nous prendrons une décision en fonction de ses progrès», a ajouté prudemment le pilote, quand il a été questionné sur la présence du pivot contre des Seahawks.

Avant de se blesser, Murray était l’un des candidats potentiels pour le titre de joueur par excellence dans la NFL. En huit parties, l’athlète de 24 ans a complété 72,7 % des passes qu’il a tentées pour des gains de 2276 verges et 17 touchés. Il a également amassé 49 verges et trois majeurs avec ses jambes.

En son absence, les «Cards» ont fait confiance au vétéran Colt McCoy. Ce dernier les a menés à la victoire contre les 49ers de San Francisco, mais n’a pas été en mesure de répéter l’exploit contre les Panthers de la Caroline la semaine dernière.

Moins encourageant pour Hopkins

C’est aussi sans l’excellent receveur de passes DeAndre Hopkins que les Cardinals ont été contraint de jouer lors des deux dernières semaines. Le produit des Tigers de Clemson souffre d’une blessure à une cuisse et n’a toujours pas repris l’entraînement.

Si jamais il n’est pas en uniforme contre Seattle, Hopkins aura raté plus de matchs en 2021 qu’il ne l’avait fait dans ses huit saisons précédentes.

«Son absence se fait vraiment sentir, a dit Murray. Quand nous le retrouverons, il sera prêt à dominer.»

Pour sa part, l’entraîneur-chef des «Cards» constate que son club n’est pas le même sans Hopkins et Murray.

«Ces deux gars-là sont parmi les meilleurs de la ligue, a indiqué Kingsbury. Il y a des choses que nos adversaires font pour tenter de le contrer, que ce soit pour empêcher Kyler de courir avec le ballon ou d’empêcher que Hop se retrouve seul contre son couvreur. Les autres équipes jouent différemment contre nous quand ils ne sont pas là.»