LNH

À VOIR: Hayes salue son défunt frère de belle façon

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Flyers de Philadelphie Kevin Hayes n’oubliera jamais son frère Jimmy, décédé l’été dernier, et il a tenu à le remercier de manière bien visible durant le match de mardi contre les Flames de Calgary.

Le hockeyeur de 29 ans a inscrit son premier filet de la campagne dans une victoire de 2 à 1 en prolongation. Après avoir créé l’égalité au deuxième engagement, il a pointé les hauteurs afin de rendre hommage à Jimmy Hayes, qui est mort le 23 août des suites d’une consommation de cocaïne et de fentanyl tel que montré par l’autopsie réalisée sur son corps. 

Pour le porte-couleurs des Flyers, il importait de rappeler ainsi son amour pour son frangin.

«Je suis heureux que ce soit arrivé plus tôt que tard, honnêtement, a-t-il déclaré en point de presse d’après-match. Ce fut un gros but et les instructeurs m’ont remis la rondelle. Je la donnerai au fils de Jimmy, Beau. Ce sera un but dont je me souviendrai pour toujours.»

«C’était spécial» 

«Vous pouviez le voir sur son visage, a ajouté son coéquipier Cam Atkinson, auteur du filet décisif mardi et ex-comparse de Kevin Hayes au sein de l’équipe de Boston College, dans la NCAA. Je pense que tout arrive pour une raison dans la vie. Je fus le premier gars à le féliciter et j’ai saisi la rondelle pour Kev. C’était un gros but, non seulement pour notre formation, mais évidemment pour lui. Comme je l’ai mentionné, je crois que nous allons tous nous en rappeler pour longtemps. C’était spécial.»

Dans les rangs de l’adversaire, quelques-uns étaient aussi heureux pour Kevin Hayes. Un autre ex-coéquipier de Boston College, Johnny Gaudreau, était bien placé pour assister au moment.

«Personnellement, je suis très, très content pour lui. Il a vécu beaucoup au cours des derniers mois. C’est difficile, car il se trouve dans le camp rival et je ne veux pas qu’il marque, mais j’étais heureux pour lui. Il l’a mérité», a admis le joueur d’avant des Flames selon des propos rapportés par le quotidien «Calgary Sun».