Crédit : AFP

LNH

Un ex-entraîneur des Penguins formellement accusé d’agression sexuelle

Publié | Mis à jour

L’ancien entraîneur-chef des Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, Clark Donatelli, a été formellement accusé de quatre chefs d’agression sexuelle au deuxième degré par le procureur général de l’État du Rhode Island, mardi.

Il a plaidé non coupable devant la Cour supérieure du comté de Providence, mercredi. Il a été libéré au moyen d’une caution de 10 000 $ avant son procès et ne devra pas contacter sa présumée victime, identifiée comme une femme de 46 ans.  

Si aucun lien n’est fait dans le communiqué du procureur général, Donatelli est également la cible d’une poursuite civile intentée par Erin Skalde, la femme de son ancien adjoint chez les Penguins prénommé Jarrod, pour une agression sexuelle. Également visés par cette poursuite, les Penguins de Pittsburgh et leurs propriétaires ont conclu récemment une entente hors cour.

Donatelli aurait agressé Erin Skalde sur la banquette arrière d’une voiture lors d’un voyage de l’équipe. La victime alléguée aurait subi des attouchements.

Selon le Code pénal du Rhode Island, une personne est accusée d’agression sexuelle au deuxième degré lorsqu’elle pose des gestes à nature sexuelle contre une victime qui est incapable de se défendre, qu’elle utilise la force ou qu’elle agit dans le cadre d’une consultation médicale. S’il est reconnu coupable, Donatelli passera de trois à 15 ans derrière les barreaux par chef d’accusation.