Crédit : Photo Agence QMI, Joël Lemay

Canadiens de Montréal

CH: statistiques et constats affolants

Publié | Mis à jour

La saison 2021-2022 est très difficile pour le Canadien de Montréal, toujours incapable de connaître de longues périodes fructueuses, sauf que ce problème est apparu il y a déjà plusieurs mois.

En excluant les dernières séries éliminatoires durant lesquelles le Tricolore a accédé à la finale de la Coupe Stanley, il faut remonter aux 1er et 3 mai pour retracer la plus récente séquence d’au moins deux victoires.  

À l’époque, il luttait pour une place en matchs d’après-saison au sein de la section Nord et il avait défait successivement les Sénateurs d’Ottawa et les Maple Leafs de Toronto, chaque fois au compte de 3 à 2 en prolongation au Centre Bell. Ce fut d’ailleurs les deux derniers triomphes du club au cours de la campagne écourtée à 56 parties. La formation montréalaise avait ensuite conclu le calendrier avec cinq défaites consécutives.  

Pour ce qui est de la dernière série de deux gains en temps réglementaire du club, toujours sans tenir compte des séries, elle est très lointaine dans les souvenirs des partisans. En fait, le 20 mars, le Canadien avait vaincu les Canucks de Vancouver 5 à 4 en fusillade avant d’être contraint à l’inactivité durant une dizaine de jours en raison d’une éclosion de cas de COVID-19 dans ses rangs. La pause lui avait été bénéfique, car à son retour, il avait facilement battu les Oilers d’Edmonton 4 à 0 le 30 mars, puis les Sénateurs d’Ottawa 4 à 1 le 1er avril.

À quand quatre gains de suite?   

Les amateurs du Bleu-Blanc-Rouge ont apprécié les sept gains d’affilée acquis aux dépens des Maple Leafs de Toronto et des Jets de Winnipeg lors des séries 2021, surtout qu’une séquence aussi durable est une rareté pour l’équipe. En saison régulière, la dernière fois que l’équipe a obtenu quatre victoires de suite, ce fut en janvier 2019. Il avait dans l’ordre maté l’Avalanche du Colorado (3 à 0), les Bruins de Boston (3 à 2 en prolongation), les Panthers de la Floride (5 à 1) et les Blue Jackets de Columbus (4 à 1).

Toutefois, cela n’avait pas été suffisant pour les hommes dirigés à ce moment-là par Claude Julien : ils avaient raté les séries malgré un total de 96 points.