Club de foot Montréal

CF Montréal: un trophée pour finir

Publié | Mis à jour

C’est sous les premiers flocons de neige de l’automne que les joueurs du CF Montréal ont amorcé leur dernière semaine de préparation de la saison au Centre Nutrilait, mardi matin.

Ils recevront le Toronto FC au Stade Saputo en finale du Championnat canadien, dimanche, ce qui conclura leur année 2021.  

Si c’était froid à l’extérieur, c’était toutefois chaud sur le terrain puisque les joueurs ont les yeux rivés sur l’objectif, qui est de soulever la coupe des Voyageurs.

«On veut rapporter un trophée et partir avec l’esprit tranquille pour les vacances, alors l’intensité est très élevée à l’entraînement», a insisté Mathieu Choinière, qui classe cette rencontre parmi les plus importantes qu’il aura jouées dans sa carrière. Voyez son point de presse dans la vidéo ci-dessus.

Pour sauver la saison  

Djordje Mihailovic a admis qu’il avait eu besoin de temps pour digérer l’élimination de l’équipe des séries de la MLS, il y a un peu plus d’une semaine.

«J’ai tendance à avoir besoin d’une période de 72 heures après ce genre de match. Ça aide un peu de savoir qu’il nous reste une partie et que c’est une finale pour surmonter ça.»

Et, justement, le milieu de terrain estime que c’est une chance à côté de laquelle le club ne peut pas passer, ne serait-ce que pour mettre un peu de baume sur la déception d’avoir raté les éliminatoires.

«C’est une semaine très importante, c’est le match le plus important de notre saison maintenant qu’il y a un trophée en jeu.

«C’est une fin de saison qui a été décevante. On a joué un style de football agréable qui nous permettait de penser qu’on méritait une place en séries.»

Deux clubs éliminés  

Mihailovic est un cérébral et il a pris le temps de souligner l’ironie qui entoure cette finale entre deux équipes dont la campagne est terminée en MLS.

«C’est un match très ironique parce qu’on a commencé la saison à Miami sans spectateurs et on va finir ça devant nos partisans en jouant pour un trophée.»

Étrangement, le CF Montréal ne semble pas étouffé par la pression même s’il jouera contre son plus grand rival.

«Je ne pense pas qu’il y a une pression additionnelle, a soutenu Choinière. On a encore la chance de remporter un trophée même si on n’est pas parvenus à nous qualifier pour les séries.

«Nos deux derniers matchs étaient des finales alors on est habitués aux matchs où il y a de la pression et un objectif à la fin», a ajouté l’arrière québécois.

Point de presse de Mathieu Choinière -

Quatrième confrontation  

Le onze montréalais ne sera pas en terrain inconnu face au TFC.

«On a affronté Toronto trois fois, on les a battus deux fois et on a annulé l’autre partie, s’est souvenu Mihailovic. Au fil de la saison, j’ai pu comprendre l’importance de ces rencontres.»

L’Américain de 23 ans a donc vite saisi l’animosité qui existe entre les deux clubs. Mais celle-ci n’était peut-être pas aussi palpable lors de la première rencontre de la saison disputée à Fort Lauderdale, un duel que Montréal a remporté 4 à 2.

«Le premier match, il était difficile de trouver la tension puisqu’on a joué ‘‘à domicile’’, en Floride. On a retrouvé cette tension lors de nos derniers affrontements contre eux.»

Lors des deux autres rencontres, le CF Montréal l’a emporté 3 à 1 au Stade Saputo en août et fait match nul 1 à 1 au BMO Field de Toronto, le mois dernier.

Tout donner  

Une chose est sûre, Mihailovic a l’intention de tout donner sur le terrain pour son dernier duel de l’année.

«J’espère qu’à la fin du match je n’aurai plus rien dans les jambes et que je ne serai plus capable de marcher», a laissé tomber le numéro 8, qui n’est pas reconnu pour ménager ses efforts.

Mihailovic a terminé deuxième dans la MLS pour le nombre de passes décisives avec 16, deux de moins que Carles Gil, du Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Cette récolte lui a permis d’éclipser le record d’équipe, qui était de 13, établi par Ignacio «Nacho» Piatti en 2018.

Point de presse de Djordje Mihailovic -