Crédit : AFP

Tennis

Djokovic soulève un autre trophée... en attendant un 6e?

Publié | Mis à jour

Le numéro un mondial, Novak Djokovic, a lancé sans trembler sa conquête d'un sixième sacre au Masters de l’ATP en dominant en deux manches de 7-6 (4) et 6-2 le courageux Norvégien Casper Ruud (N.8) lundi à Turin. 

Pour sa première participation au Masters, tournoi réunissant les huit meilleurs joueurs de la saison, le Norvégien de 22 ans a confirmé ses progrès sur dur pour pousser le Serbe (14e participation) au bris d’égalité au terme d'une première manche de plus d'une heure.

Mais «Nole» a su hausser le ton pour empocher le set et a facilement enchaîné lors d'un deuxième. 

Face à un Ruud sans complexes, qu'il n'avait rencontré - et battu - qu'une fois auparavant sur terre battue, à Rome (en 2020), Djokovic a démarré difficilement, avec glissade et dans la foulée perte du tout premier jeu, sur son service.

Mais il a rapidement recollé, à 3-3. Et si Casper a fait des miracles en défense, notamment pour sauver deux premières balles de set sur son service à 4-5, le Norvégien a dû plier dans le jeu décisif. Djokovic, lui aussi auteur de quelques superbes rallyes derrière sa ligne de fond de court, a conclu ce bris d’égalité d'un superbe coup droit décroisé.

Premier Norvégien à participer au Masters, Ruud n'avait plus trop les jambes pour relancer la bataille au second set, bouclé en moins d'une demi-heure par un Djokovic solide.

Le Serbe a pu recueillir les applaudissements et recevoir juste après le match la coupe de numéro un mondial, remise pour célébrer son nouveau record: terminer l'année au sommet pour la 7e année, soit une de plus que Pete Sampras, son «idole» à qui le Serbe a rendu hommage.

Désormais lancé dans une course aux records, Djokovic peut décrocher à Turin une sixième victoire au Masters, ce qui égalerait le Suisse Roger Federer, absent cette année, tout comme l’Espagnol Rafael Nadal.