Canadiens de Montréal

CH: «C’est la tempête parfaite»

Publié | Mis à jour

L’actuelle saison des Canadiens de Montréal est cauchemardesque avec seulement quatre victoires en 17 matchs. L’équipe ne marque pas beaucoup de buts et en accorde à la tonne. Voilà deux ingrédients parfaits pour une débâcle en bonne et dûe forme.

Toutefois, le Tricolore génère tout de même son lot de chances de marquer. Mais la rondelle ne pénètre tout simplement pas dans le filet.    

«Je regardais des statistiques et les Canadiens sont la deuxième équipe qui marque le moins de buts dans la LNH, avec en moyenne 2,12 par match, derrière les Coyotes de l’Arizona, a indiqué Renaud Lavoie, lundi, lors de l’émission JiC sur les ondes de TVA Sports. Malchance? J’ai comme l’impression que oui. 

«On parle des chances de marquer, mais il y a les chances de marquer élevées, qui sont vraiment autour du filet. Brendan Gallagher en a eu 19, il est 13e dans la Ligue nationale, il a trois buts. Joel Armia a beaucoup d’occasions de marquer (16) et il a marquer son premier but hier. Même chose pour Artturi Lehkonen, toujours aucun but avec le même nombre d’occasions de marquer (16). 

«[...] Ce que je veux dire, c’est que les gars travaillent, les gars sont au bon endroit, mais elle (la rondelle) ne veut pas rentrer.»

Outre le fait que le CH ne fait pas scintiller la lumière rouge, la formation montréalaise laisse l’adversaire déjouer son gardien de but beaucoup trop souvent. En fait, c’est 58 fois en 17 parties, pour une moyenne de 3,41 buts accordés par confrontation.

«C’est un problème qui est majeur car les Canadiens sont la quatrième équipe qui accorde le plus de buts en moyenne par match dans la Ligue nationale, a continué Lavoie. C’est la tempête parfaite. Tu as de la diffculté défensivement et tu as de sérieuses difficultés offensivement.

«[...] Je trouve ça dommage pour cette équipe, car elle travaille fort. Mais la perte de Carey Price avant le début de la saison [...], quand tu n’as pas ta colonne vertébrale, tu te retrouves où tu te retrouves présentement. Et ça fait mal pas juste un peu.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.