Crédit : Photo d'archives Agence QMI

Canadiens de Montréal

Cammalleri rend hommage à Price

Publié | Mis à jour

L’ancien joueur du Canadien de Montréal Michael Cammalleri affichait un large sourire au moment de participer à la Classique des légendes, dimanche à Toronto, dans le cadre du long week-end d’intronisation au Temple de la renommée du hockey.

«C’est encore plus spécial pour moi de prendre part à ce match cette année, car Jarome est un ami proche», a indiqué Cammalleri, qui a partagé le vestiaire des Flames de Calgary avec Iginla, d’abord durant une saison avant son passage à Montréal avant d’y retourner par la suite.    

 Iginla fera partie des intronisés au Panthéon, lors de la cérémonie officielle prévue lundi soir, en compagnie de Kim St-Pierre, Kevin Lowe, Marian Hossa, Doug Wilson sans oublier Ken Holland, à titre de bâtisseur. 

Ceux-ci ont d’ailleurs reçu le traditionnel blouson, dimanche, avant le match des légendes qui rassemblait notamment Scott Niedermayer, Mike Modano, Eric Lindros, John LeClair, Simon Gagné et Jason Pominville, parmi tant d’autres.

Derrière son ancien coéquipier    

Vantant largement la carrière d’Iginla, Cammalleri a par ailleurs eu des bons mots pour un autre ancien coéquipier, soit le gardien Carey Price, au moment de constater qu’il s’adressait à un journaliste de Montréal. Il a ainsi salué son courage, après sa récente sortie, où le célèbre gardien a admis avoir éprouvé certains problèmes de consommation.

«Je le trouve courageux, parfois, certains poursuivent des batailles que l’on ignore, a indiqué Cammalleri, qui a évolué avec Price de 2009 à 2012. Je le considère comme un modèle pour de nombreuses personnes.»

À propos de Price et du Canadien, celui qui vit dans la grande région de Toronto a avoué avoir suivi avec intérêt les dernières séries éliminatoires, notamment le fameux duel de première ronde contre les Maple Leafs.

«Ç’a été étonnant de voir le parcours de Montréal jusqu’en finale, l’an dernier, a-t-il dit. Ça reste une place spéciale pour moi, une ville excitante où jouer au hockey, surtout quand on connaît du succès durant les séries.»

Gagné, Lindros et LeClair rassemblés    

Puisque certaines légendes ont forcément ralenti, il va sans dire que l’ambiance était un peu plus légère que celles des séries, dimanche après-midi, au Scotiabank Arena. C’était 8 à 4 pour l’équipe Monde après deux périodes quand une séance de tirs de barrage est venue clore le spectacle. Wendel Clark a notamment marqué en fusillade, au grand plaisir des partisans torontois.

Les joueurs étaient surtout heureux de retrouver de vieux visages. À ce niveau, Lindros a avoué que ça faisait un certain temps qu’il n’avait pas vu son ancien coéquipier Simon Gagné. Le Québécois a précisé qu’il verra encore Lindros et LeClair pour un jour ou deux puisqu’après Toronto, ils se rendront maintenant à Philadelphie où, dans un événement de moindre envergure, Rick Tocchet et Paul Holmgren seront intronisés au Temple de la renommée des Flyers, mardi.