Canadiens de Montréal

Suzuki dans la mire de Hockey Canada

Publié | Mis à jour

L’attaquant Nick Suzuki a livré de belles performances dernièrement et, non seulement il apporte son aide au Canadien de Montréal, mais il améliore ses chances de participer à un événement prestigieux.

Effectivement, le réseau Sportsnet a rapporté vendredi que le numéro 14 du Tricolore se trouvait au nombre des 55 joueurs dont le nom se trouve sur la liste préliminaire fournie par Hockey Canada en prévision du tournoi des Jeux olympiques de Pékin. D’ailleurs, trois jours après avoir signé un contrat de huit ans et de 63 millions $, le hockeyeur de 22 ans a eu droit à une autre bonne nouvelle: un coup de fil du directeur général de l’équipe nationale, Roberto Luongo.

• À lire aussi: Une victoire qui fait du bien au moral!

• À lire aussi: Zachary Fucale émotif après son jeu blanc

«Recevoir un appel de Luongo signifie beaucoup, a admis Suzuki. C’était franchement bien. Juste de me retrouver dans cette longue liste est un honneur. Équipe Canada a beaucoup de profondeur et il y a évidemment d’excellents joueurs.»

Maintenant, il faudra voir s’il pourra se frayer un chemin jusqu’en Chine. Même s’il n’y parvient pas et que son nom ne figure pas au nombre des invités qui seront annoncés en janvier, il pourra toujours croire en ses moyens.

«Suzuki a mérité l’attention d’Équipe Canada en raison de sa versatilité. Peu importe s’il réussit ou non, c’est un joueur complet et compétitif en train de devenir l’un des meilleurs jeunes au pays. Vous l’avez vu durant la plupart des soirées et pas seulement celle-ci», a indiqué par message texte jeudi soir un dirigeant de la Ligue nationale à Sportsnet après le gain de 4 à 2 du Bleu-Blanc-Rouge face aux Flames de Calgary.

Le CH avant tout 

Ayant récolté neuf points à ses cinq plus récentes sorties, le pivot a su rebondir après un début de campagne stérile durant lequel il a été blanchi dans ses quatre premiers affrontements. Il a également souvent effacé des déceptions auparavant. Après avoir été cédé aux rangs juniors par le Canadien en 2018, il avait mené le Storm de Guelph vers le titre de la Ligue de l’Ontario et une présence à la Coupe Memorial.

Aussi, une présence à Pékin ne constituerait pas une source de tracas et de dépaysement pour Suzuki, du moins, sur la glace.

«Ça ressemble déjà pas mal à ce que nous faisons ici. Dom [Ducharme, l’instructeur-chef du Canadien] est issu de l’environnement de Hockey Canada et il fait la promotion auprès de ses joueurs de la façon de jouer canadienne. Vous devez être solide dans les deux sens de la patinoire, peu importe si vous évoluez sur le premier trio ou le quatrième. En grandissant et en jouant chez les moins de 16-17-18 ans ainsi qu’aux Mondiaux juniors, cette manière de faire s’installe dans votre tête et vous essayez uniquement de jouer comme cela», a-t-il expliqué au sujet du style de jeu prôné par la formation canadienne.