Journaliste

Crédit : LHJMQ Courtoisie

LHJMQ

Sixième victoire consécutive du Phoenix

Publié | Mis à jour

En battant les Huskies de Rouyn-Noranda 5 à 3, vendredi à l’Aréna Glencore, le Phoenix de Sherbrooke a remporté un sixième match consécutif pour s’installer au sommet du classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Justin Gill a secoué les cordages deux fois pour garder les visiteurs dans la rencontre, alors que les Huskies avaient pris une avance de 3 à 1 après 40 minutes. Le Phoenix a toutefois dominé le troisième tiers avec quatre filets.

Xavier Parent a profité d’un désavantage numérique pour marquer le but vainqueur. Il s’agissait d’une 10e réussite cette saison pour le natif de Blainville, tout comme pour Joshua Roy, qui s’est chargé du filet d’assurance.

Le Phoenix domine le classement avec 24 points après 15 rencontres. Il devance à ce chapitre les Remparts de Québec, l’Océanic de Rimouski et les Cataractes de Shawinigan, qui ont tous 22 points après 16 sorties.

Francesco Lapenna décisif 

À Drummondville, les Voltigeurs pourront remercier le gardien Francesco Lapenna, qui a effectué 47 arrêts dans un gain de 3 à 2 en fusillade sur les Olympiques de Gatineau.

Lapenna a également bloqué les trois patineurs qui se sont avancés vers lui en tirs de barrage. Charlie Da Fonseca a été le seul marqueur de la séance, lui qui a déjoué Rémi Poirier.

Cette victoire était loin d’être acquise pour l’équipe locale, malgré la performance étincelante de leur portier. Jacob Dion a forcé la prolongation alors qu’il ne restait que 1 min 26 s à compléter au match.

Les Olympiques ont marqué leurs deux buts en deuxième période, des efforts de Samuel Savoie et Tristan Allard.

________________________

L’Océanic l’emporte en fusillade contre l’Armada

Alexandre D'Astous

Luka Verreault et Xavier Cormier ont marqué en fusillade pour permettre à la formation rimouskoise de l’emporter 4 à 3 face à l’Armada de Blainville-Boisbriand, vendredi soir, au Colisée Financière Sun Life.

La première période a été à l’avantage de l’Océanic, mais les hommes de Serge Beausoleil ne sont pas parvenus à s’inscrire au pointage malgré 15 tirs sur la cage de Charles-Édouard Gravel.

L’Armada a pour sa part obtenu la plupart de ses sept lancers lors d’une pénalité au défenseur Jérémie Biakabutuka pour avoir lancé la rondelle chez les spectateurs.

Domination de l’Océanic

L’histoire s’est répétée au deuxième vingt alors que l’Océanic a également dominé son adversaire. Mais cette fois, les locaux sont parvenus à battre le cerbère de l’Armada avec une domination de 10 contre 4 au chapitre des lancers.

Alex Drover a brisé la glace en début d’engagement d’un lancer du poignet dans le haut du filet, sur des passes de Louis Robin et de Ludovic Soucy.

Moins de deux minutes plus tard, Jacob Mathieu a doublé l’avance des siens en avantage numérique, aidé de William Dumoulin et de Tyson Hinds.

En fin de période, l’Océanic a marqué une deuxième fois en avantage numérique lorsque Hinds a profité d’une belle mise en scène de Dumoulin pour loger le disque dans la partie supérieure.

Pénalité majeure

En début de troisième période, Simon Pinard a réduit l’écart à deux buts à la suite d’une belle descente de Miguel Tourigny.

En fin de troisième période, Jérémie Biakabutuka a cependant écopé d’une pénalité majeure pour une mise en échec à la tête et l’Armada lui a fait payer son geste.

Alors que l’Océanic menait par deux buts avec moins d’une minute à faire à la troisième période, Pinard a inscrit deux buts pour compléter son tour du chapeau et ainsi créer l’égalité 3 à 3 et forcer la tenue d’une prolongation.

Après cinq minutes de temps supplémentaire, la marque était toujours de 3 à 3 et les tirs de barrage ont été nécessaires.

C’est finalement l’Océanic qui est sorti vainqueur du duel grâce à des buts de Verreault et Cormier pendant que Pinard a été le seul des siens à déjouer le gardien de l’Océanic Patrick Hamrla.