HKN-HKO-SPO-WASHINGTON-CAPITALS-V-FLORIDA-PANTHERS

Crédit : Photo AFP

LNH

Plus que trois légendes à rattraper pour Ovechkin

Publié | Mis à jour

Alex Ovechkin a dépassé Brett Hull pour prendre seul le quatrième rang des meilleurs buteurs de l’histoire de la Ligue nationale de hockey. Le Russe a inscrit le 742e filet de sa carrière, permettant aux Capitals de Washington de battre les Blue Jackets 4 à 3, vendredi à Columbus.

Le numéro 8 a marqué son 12e filet de la saison au premier engagement, créant du même coup l’égalité 1 à 1 dans cette rencontre. Il a également amassé une mention d’aide sur le premier des deux filets de Garnet Hathaway en période médiane.  

Ovechkin n’a plus que Wayne Gretzky, Gordie Howe et Jaromir Jagr devant lui dans la colonne des plus grands francs-tireurs.

Conor Sheary a obtenu le filet de la victoire alors qu’il ne restait que 1 min 22 s à compléter au temps régulier.

Après une performance mémorable du Québécois Zachary Fucale la veille, Ilya Samsonov a repris son poste devant le filet des Capitals et a effectué 26 arrêts. Il a cédé à deux reprises face à Sean Kuraly et une fois contre Gustav Nyquist.

Des félicitations de Brett Hull

Au terme d'une autre grosse soirée de travail, Ovechkin a reçu les félicitations de Brett Hull.

«Mon grand ami Wayne Gretzky a un dicton lorsqu’il cale un long roulé ou qu’il fait un beau tir sur un terrain de golf. Il dit : "Tu dois mériter ton surnom". Eh bien Alex, "the Great Eight", tu as mérité ce surnom et encore plus. Félicitations encore! Continue de grimper ce classement, je ne te souhaite que du succès», a mentionné le «Golden Brett» dans une courte vidéo, vendredi.

Ovechkin a non seulement dépassé le plus grand marqueur américain, il l’a aussi fait en conservant une moyenne de buts par match supérieure aux autres membres du top 5. Wayne Gretzky (0,6 but par match), Gordie Howe (0,45), Jaromir Jagr (0,44) et Hull (0,58) sont tous des francs-tireurs d’exception, mais le capitaine des Capitals de Washington les devance à ce chapitre avec ses 742 buts en 1211 rencontres, soit une moyenne de 0,61.

Toujours aussi calme en entrevue d’après-match, après que sa formation eut défait les Blue Jackets de Columbus 4 à 3, «Ovi» a néanmoins parlé avec son cœur lorsqu’est venu le temps de commenter son exploit.

«Ça veut dire beaucoup pour moi, a-t-il admis. Lorsque tu commences à jouer au hockey, ou que tu atteins la LNH, tu ne penses jamais que tu vas te retrouver dans cette position, avec ces grands noms. C’est un moment spécial pour moi, mes parents, mon épouse et mes enfants.»

La prochaine cible d’Ovechkin est le joueur européen le plus prolifique de tous les temps: Jaromir Jagr. Avec 12 buts en 14 matchs cette saison, le numéro 8 est déjà en voie de rattraper le Tchèque et ses 766 filets.

«Un match à la fois», a-t-il dit.

Les Maple Leafs passent les Flames au fil d’arrivée  

À Toronto, les Maple Leafs ont eu besoin de près de 53 minutes avant de percer la muraille nommée Dan Vladar, mais ils s’en sont tout de même tirés avec un gain de 2 à 1 en prolongation contre les Flames de Calgary.

Dans la défaite, Vladar a tout de même réussi 35 arrêts.

Les deux gardiens ont dicté l’allure du match, puisque Jack Campbell a aussi cédé une première fois au troisième vingt, dans le camp des favoris de la foule. Oliver Kylington a alors complété un beau jeu de Johnny Gaudreau pour ouvrir les hostilités, 4 min 55 s après le début de l’engagement. Campbell a signé la victoire avec une performance de 30 arrêts.

À l’autre bout de la patinoire, Ondrej Kase a forcé la tenue de la prolongation, alors qu’il restait 7 min 6 s au temps régulier. Auston Matthews a mis fin au débat en prolongation.

Carter Hart ferme la porte aux Hurricanes  

À Raleigh, Carter Hart s’est dressé devant 39 lancers des Hurricanes de la Caroline, les Flyers de Philadelphie l’emportant 2 à 1.

Les deux formations se sont livré un bras de fer pendant la première moitié de la rencontre. Celui-ci a été brisé par Steven Lorentz, qui a placé l’équipe locale devant.

Les Flyers n’ont répliqué qu’en troisième période, grâce à Joel Farabee et au premier de Zack MacEwen dans son nouvel uniforme.