Camp recures Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

En admiration devant le coup de patin de Norlinder

Publié | Mis à jour

DETROIT - Lucas Raymond a toutes les caractéristiques d’un jeune homme sympathique. Il répond patiemment aux questions des deux journalistes de Montréal dans un corridor du Little Caesars Arena.

Mais son visage s’illumine encore plus quand on lui parle de Mattias Norlinder, son ancien coéquipier avec le HC Frölunda.

• À lire aussi: Ben Chiarot au sommet de la LNH

• À lire aussi: Une victoire qui fait du bien au moral!

«Il est avec le Canadien en ce moment! Wow, je ne savais pas, réplique-t-il avec enthousiasme. Je suis tellement heureux pour lui. Il est un très bon gars. J’ai joué une saison complète l’an dernier avec lui. Il y a de bons patineurs ici avec les Red Wings. Je pense notamment à Nick Leddy. Mais avant cette année, Mattias était le meilleur patineur que j’avais vu en action sur la glace.»

«J’ai de très bonnes choses à dire à son sujet. Il n’est pas juste un bon défenseur, mais aussi une bonne personne. Il est humble, il travaille fort et il veut réussir. J’aimerais ça jouer contre lui demain [samedi] soir.»

Norlinder n’a pas encore endossé le chandail du Canadien. Il n’a pas encore joué un seul match dans la LNH.

De retour dans l’environnement du CH après un séjour d’une semaine avec le Rocket de Laval pour y retrouver la forme, le défenseur de 21 ans pourrait obtenir sa première chance d’ici les prochains jours. Dominique Ducharme a évoqué cette possibilité sans toutefois y aller d’une date précise pour ses débuts dans la LNH.

Edvinsson, un autre de la Suède   

À Frölunda l’an dernier, Raymond a également côtoyé le défenseur Simon Edvinsson, le choix de premier tour des Red Wings en 2021. Steve Yzerman a encore pigé dans la cour de la Suède en réclamant le colosse de 6 pi et 4 po et 198 lb avec le sixième choix au total.

«J’espère qu’il connaîtra une belle carrière dans la LNH, a dit Raymond. Il est encore jeune. J’ai regardé des matchs cette saison à Frölunda et il joue vraiment très bien. Il n’est pas juste l’un des meilleurs défenseurs de l’équipe, mais l’un des meilleurs dans la ligue. Je n’ai pas joué beaucoup de matchs [10] avec lui la saison dernière. Mais c’était assez pour savoir qu’il est un bon gars. Il travaille fort. Pour un défenseur aussi grand, il est rapide, agile et il a une bonne vision.»

À Detroit, Edvinsson pourrait devenir un partenaire idéal pour Mortiz Seider, un droitier de 6 pi et 4 po et 197 lb.