Crédit : AFP

LNH

John Tortorella donne un conseil à Connor McDavid

Publié | Mis à jour

À l’image de son équipe, le joueur-vedette des Oilers d’Edmonton Connor McDavid accumule les succès en saison, mais pour gagner en séries éliminatoires, il a intérêt à modifier certains aspects de son jeu, aux dires de John Tortorella.

Actuellement analyste à la télévision pour le réseau ESPN, celui comptant 1383 matchs du calendrier régulier à son actif estime que les habiletés seules du numéro 97 ne suffiront pas pour mener l’équipe albertaine vers sa première coupe Stanley depuis le printemps 1990. D’après lui, l’attaquant devra être davantage soucieux de sa défense, et ce, même s’il a conservé un différentiel de +21 en 2020-2021. 

«Je crois qu’il doit changer son jeu un peu. Évidemment, il ne s’agit pas de devenir un plombier. Il a parlé de culture, d’objectifs et de victoires. En éliminatoires, vous n’allez pas remplir le filet et écraser l’adversaire au pointage. Vous devez bien faire dans l’autre facette du jeu et prôner une attitude forte en vous disant que rien ne va vous déranger, peu importe comment on s’y prendra pour vous arrêter», a expliqué Tortorella sur les ondes d’ESPN.

«Ne parlez pas de cela et jouez simplement solidement malgré cela. L’autre côté du jeu est important une fois les séries commencées.»

Aussi, le prolifique joueur d’avant qui vogue sur une séquence de 20 parties avec au moins un point a des leçons à tirer de la déconfiture des Oilers au cours des séries 2021, pendant lesquelles ils ont subi le balayage au premier tour face aux Jets de Winnipeg. Dans la confrontation, il avait accumulé quatre points et présenté une fiche de -2.

«Il apprend encore. [L’entraîneur-chef Dave Tippett] aura à réunir tout le groupe. S’ils visent la coupe, ils devront jouer un peu différemment et pas seulement en voulant dominer les autres clubs», a insisté le double récipiendaire du trophée Jack-Adams.

L’exemple Ovechkin 

Question d’appuyer ses dires un peu plus, l’ancien pilote qui a remporté une coupe Stanley avec le Lightning de Tampa Bay en 2003-2004 admet avoir eu tort dans le cas d’Alexander Ovechkin, qu’il a souvent vu à l’œuvre quand il dirigeait dans l’Association de l’Est. Celui-ci s’est ajusté et les résultats sont arrivés en 2017-2018.

«Je ne pensais pas que les Capitals allaient gagner à Washington, mais Ovi a changé son jeu quelque peu et ils ont fini par remporter une coupe», a-t-il dit.

En date de vendredi, McDavid revendiquait neuf buts et 15 mentions d’aide pour 24 points en 12 rencontres.