Crédit : AFP

LNH

Tuukka Rask toujours dans l’entourage des Bruins

Publié | Mis à jour

L’ancien gardien partant des Bruins de Boston Tuukka Rask est toujours en remise en forme à la suite d’une opération à la hanche, mais sa présence se fait bien sentir dans l’entourage du club, même s’il est officiellement joueur autonome sans compensation.

Le Finlandais de 34 ans s’est fait remarquer mardi par un caméraman de la chaîne WBZ lorsqu’il s’entraînait seul avec un instructeur adjoint des Bruins, Bob Essensa. Son retour au jeu est prévu pour janvier ou février.

«Il est présent en matinée à travailler avec certains de nos entraîneurs. Il est dans nos édifices, puis il quitte. Nous lui avons offert ça et je crois que ça fonctionne bien», a expliqué le pilote Bruce Cassidy, selon des propos rapportés par le quotidien «Boston Globe».

L’homme masqué fait partie de l’organisation du Massachusetts depuis qu’il a été repêché au premier tour en 2005. Il a disputé 560 matchs avec les Bruins depuis ce temps, un sommet dans une équipe vieille de près de 100 ans.

«Tuukka vient, agit en tant que bon professionnel et abat du travail efficace. Je crois que le fait qu’on lui permette de faire cela a bien fonctionné pour lui», a poursuivi Cassidy.

Mentorat

En raison de son âge et de son bagage, Rask pourrait être appelé à revenir dans le giron des Bruins en assumant un rôle secondaire, mais capital : celui de représenter un mentor et d’agir en tant que guide pour la nouvelle garde de gardiens de but de l’organisation.

Linus Ullmark, 28 ans, a signé un pacte de quatre ans et de 20 millions $ avec la formation durant l’été. Jeremy Swayman, 22 ans, a entamé cette année sa deuxième saison dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et sa première complète. Ensemble, ils ont mené les Bruins à présenter une fiche de 6-4-0 depuis le début de la campagne.

«Je ne sais pas s’il connaît [Linus] Ullmark, a mentionné Cassidy à propos de Rask. Je sais que lui et [Jeremy] Swayman s’entendent bien. Si j’avais à deviner, je dirais qu’ils se parlent périodiquement. Ça fait partie des affaires. On se fait des amis à la longue.»

«Je ne sais pas s’ils se croisent énormément ou s’ils le font sur leur propre temps. C’est eux qui décident», a-t-il conclu.