Crédit : AFP

LNH

Montréal fait toujours vibrer Kirk Muller

Publié | Mis à jour

Kirk Muller est de retour à Montréal, jeudi, pour la première fois en tant qu’instructeur depuis qu’il a été remercié par le Canadien, le 24 février dernier.

Même s’il s’est fait montrer la porte en compagnie de Claude Julien lorsque le club montrait un dossier de 9-5-4, l’ancien capitaine du Tricolore éprouve toujours beaucoup de fébrilité à venir à Montréal. Cet été, il a trouvé du boulot en tant qu’entraineur adjoint avec les Flames de Calgary et il est de passage dans la ville québécoise, cette fois en tant qu’ennemi.

«C’est toujours plaisant de revenir ici [à Montréal], a confié Muller au cours d’une conférence de presse partagée par le réseau Sportsnet. C’est évidemment un endroit spécial. Les joueurs sont excités d’être ici et c’est une superbe ville de hockey.»

«Il y a des joueurs qui m’ont demandé si je jouais ici ou au vieux Forum. J’ai répondu ‘’le Forum’’, a poursuivi Muller en riant. Ça en dit long sur mon âge! C’est assez spécial d’avoir pu jouer au Forum et d’avoir été entraineur ici [au Centre Bell]. J’ai de bons souvenirs aux deux patinoires. Le Forum était super, mais ce l’est tout autant ici. Les partisans aussi sont super.»

Celui qui a revêtu l’uniforme bleu, blanc et rouge pour quatre des 19 saisons qu’il a disputées au sein de la Ligue nationale de hockey (LNH), en plus d'avoir effectué deux séjours derrière le banc, n’a gardé aucune rancune de sa fin de parcours désolante chez le Canadien l’an dernier. En effet, il a dû regarder de loin le parcours fulgurant de l’équipe jusqu’en finale de la coupe Stanley.

«J’étais content pour les gars par rapport à leur succès de l’an passé. C’est un bon groupe et je sais à quel point c’est difficile de jouer dans ce type de marché. Évidemment, je regardais de loin, mais j’étais heureux pour eux.»

Bonne attitude

Avec toute l’expérience de ce qu’il a vu dans son corps de métier, Muller s’estime chanceux d’avoir reçu une nouvelle chance d’œuvrer dans la LNH.

«Je ne tiens rien pour acquis dans la LNH. J’ai reçu un appel de Darryl [Sutter] et de Brad [Treliving] pour me joindre à leur équipe à Calgary. C’était excitant d’avoir cette nouvelle occasion et je suis au cœur d’une autre superbe ville de hockey à Calgary. Jusqu’à maintenant, c’est très plaisant pour moi.»

Les Flames ont visiblement profité de la bonne humeur de «Captain Kirk» en ce début de saison, eux qui revendiquent un dossier de 7-2-3 même s’ils ont perdu les services de leur ancien capitaine et excellent défenseur Mark Giordano au profit du Kraken de Seattle.

L’an dernier, la formation albertaine avait raté les séries éliminatoires en terminant au cinquième rang de la section Nord au terme de 56 rencontres disputées dans un calendrier formaté par la COVID-19. Elle avait conservé une fiche de 26-27-3.