Crédit : Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Sports amateurs

L’International Gymnix à nouveau repoussé

Publié | Mis à jour

Pour une deuxième année consécutive, les organisateurs de l’International Gymnix, une compétition mettant en vedette l’élite mondiale de la gymnastique artistique féminine à Montréal, ont été contraints de repousser la tenue de la 30e édition de l’événement, jeudi.

La COVID-19 avait forcé son report en 2020. Cette fois, des «incertitudes» et des «charges additionnelles» qui s’ajoutent en raison de la pandémie forcent les organisateurs à penser au printemps 2023 plutôt qu’à mars 2022.

Par voie de communiqué, on explique que les gymnases doivent être complètement réaménagés et que de nombreux changements internes limitent la possibilité d’une relance rapide de l’événement.

«La relance, le réaménagement et les nouvelles idées; tout ça ne pouvait pas se faire en si peu de temps puisque ça occasionnait un facteur de risques trop grand sur la production, mais nous donnons rendez-vous à toutes les athlètes pour l’édition 2023 qui promet d’être à la hauteur des attentes», a déclaré par voie écrite le directeur général du Club Gymnix, Patrick Lafond, qui est lui-même en poste depuis peu.

En temps normal, plus de 1200 athlètes provenant d’une quinzaine de pays participent à l’International Gymnix, au Complexe sportif Claude-Robillard.