Crédit : Photo AFP

LNH

Le dur apprentissage de Kotkaniemi se poursuit

Publié | Mis à jour

L’attaquant Jesperi Kotkaniemi a peut-être changé d’uniforme durant la saison morte, sauf qu’il a encore des améliorations à apporter à son jeu afin d’obtenir davantage de temps d’utilisation et plus de chances de produire offensivement.

Le Finlandais qui a accepté une offre hostile des Hurricanes de la Caroline au cours de l’été compte trois points en 11 rencontres cette saison; il a d’ailleurs été blanchi dans ses quatre dernières parties et son dernier but remonte au 29 octobre. Son instructeur-chef Rod Brind’Amour ne l’a jamais dépêché sur la patinoire pour au moins 15 minutes depuis le début de la campagne.

Néanmoins, la vie reste agréable pour l’ancien du Canadien de Montréal, surtout que sa nouvelle formation occupait avant les duels de jeudi le sommet de la section Métropolitaine avec 10 triomphes en 11 sorties.

«Évidemment, la victoire a été plaisante, a-t-il dit lundi au quotidien "The News & Observer". Jusqu’à maintenant, on a vraiment bien joué. [...] Ce fut de bien de pouvoir faire connaissance avec d’autres joueurs et le club fait bien.»

Du côté de Brind’Amour, il importe de faciliter la tâche de son protégé de 21 ans et c’est pourquoi il l’a muté à l’aile gauche, où il tente de se familiariser avec le système de jeu de la formation.

«Je pense qu’il est meilleur. Premièrement, c’est difficile d’arriver à un nouvel endroit. Puis, on l’a déplacé pour qu’il essaie de s’habituer à tout le monde et pour qu’on regarde toutes les combinaisons envisageables. Il évolue à une position où il n’a pas joué régulièrement, donc tout cela entre dans l’équation», a énuméré le pilote.

«Il est plus à l’aide devant comment tout cela doit fonctionner, a-t-il ajouté au sujet de celui complétant le trio du pivot Vincent Trocheck et de l’ailier droit Martin Necas. Vous pouvez le constater maintenant. Quand il se trouve sur la patinoire, il ne pense pas tellement. Je m’attends à ce qu’il s’améliore.»

Faire sa place

Aussi, les coéquipiers de «KK» sont heureux de compter sur lui, estimant que son jeu peut comprendre un répertoire intéressant.

«Il a un physique imposant [6 pi et 2 po et 201 lb] et est beaucoup plus gros que je ne le croyais lorsqu’il est débarqué ici, a admis Trocheck. Il prône un style physique et a une tonne d’habiletés.»

Et au plan des affects, Kotkaniemi ne semble pas avoir changé depuis son départ de Montréal.

«Il sourit tout le temps et se trouve toujours dans un bon état d’esprit. Ainsi, c’est facile pour lui de bien cadrer avec nous, a commenté l’attaquant Jordan Martinook. Comme l’a dit "Troch", il est plus massif qu’il semble être et patine bien, tout en ayant de bonnes mains. Il est amusant à regarder. Quand vous vous présentez dans un nouveau club, vous devez vous ajuster et vous habituer à tout. Il travaille encore sur cela et il y parviendra. Il sera bon.»