Canadiens de Montréal

«J'ai eu une bonne discussion avec Marc»

Publié | Mis à jour

Après un camp décevant, un renvoi à Laval et une blessure à la tête qui lui a fait rater quelques matchs du Rocket en début de saison, Ryan Poehling est de retour avec le Canadien.

Jeudi soir, face aux Flames de Calgary, l’Américain de 22 ans disputera son premier match en 21 mois dans la LNH.

• À lire aussi: Une publication d'une municipalité sur Carey Price fait jaser

• À lire aussi: Une première pour Fucale

Choix de premier tour (25e au total) du Tricolore en 2017, l’attaquant peut remercier Cédric Paquette, blessé mardi lors de la visite des Kings de Los Angeles, pour ce rappel. Sans cette malchance du Gaspésien, Poehling poursuivrait son cheminement à Laval.

Cela dit, son avenir à court terme n’est pas relié à la situation des blessés chez le Canadien, également privé des services de Jonathan Drouin, de Mathieu Perreault et de Paul Byron.

«C’est relié à lui. C’est ça, la LNH. La porte s’ouvre, tu as une occasion, il faut que tu sautes dessus, que tu mettes ton pied dans la porte et que tu continues d’avancer», a indiqué Dominique Ducharme.

«C’est la meilleure ligue au monde. Il faut que tu performes chaque jour parmi les meilleurs, a poursuivi l’entraîneur-chef du Canadien. Je le sens dans un bon état d’esprit. Il a continué à prendre de la maturité depuis la fin du camp d’entraînement. J’ai bon espoir qu’il va saisir cette occasion.»

Une bonne discussion    

Bref, Poehling se voit offrir une deuxième occasion en l’espace de quelques mois. En septembre, au camp, le Canadien lui en avait servi une sur un plateau d’argent. Tout le monde, alors, le voyait faire partie de la ligne de centre de l’équipe en compagnie de Nick Suzuki, de Christian Dvorak et de Jake Evans.

Marc Bergevin et Ducharme l’avaient même habillé pour cinq des six matchs préparatoires de l’équipe. Il n’avait inscrit aucun point, étant même effacé dans la majorité de ses présences.

Poehling dresse une curieuse comparaison entre Bouchard et Houle -

«Ça ne s’est pas déroulé comme je l’aurais souhaité. Je méritais de commencer la saison à Laval. J’ai eu une bonne discussion avec Marc et le personnel d’entraîneurs, et j’ai fait exactement ce qu’ils m’ont demandé. C’est pourquoi on m’a rappelé», a admis Poehling.

Il faut reconnaître que Poehling connaît un excellent début de campagne. En sept rencontres avec le Rocket, il a récolté six points, dont trois buts.

«J’ai fait preuve de plus de constance. J’ai joué avec plus de hargne et plus de coeur. J’aime travailler plus fort que l’adversaire. C’est ce qui a fait la différence.»

D’ailleurs, c’est devant les yeux du directeur général du Canadien qu’il a inscrit son troisième but de la saison, mercredi soir, en récupérant un retour de lancer de Cole Caufield. Après la rencontre, Bergevin l’attendait avec la bonne nouvelle.

«J’ai dit à Marc que je prenais le métro pour aller aux matchs à Laval. Et que là, je ne savais pas comment j’allais retourner chez moi, en métro, avec tout mon équipement. Josh Brook m'a offert de me ramener», a raconté Poehling.