Crédit : AFP

Ski et planche

Ski acrobatique: Kingsbury dans la forme de sa vie

Richard Boutin

Publié | Mis à jour

Privé du Globe de cristal pour la première fois en dix ans l’an dernier en raison d’une blessure qui lui a fait rater deux départs en Coupe du monde, Mikaël Kingsbury se sent d’attaque pour reconquérir son bien.

Qu’on soit dans une année olympique ou pas, le spécialiste des bosses accorde une aussi grande importance à la Coupe du monde qu’aux Jeux olympiques.

«Le Globe de cristal est aussi important que les Jeux et ça serait spécial de repartir une autre séquence», a déclaré le médaillé d’or des Jeux de Pyeongchang en 2018, qui quitte jeudi pour la Suède pour la préparation finale pour le début de la saison.

«J’ai gagné neuf titres consécutifs et j’ai été stoppé par une blessure, a ajouté Kingsbury. J’ai raté deux courses. Mes deux victoires au mondial n’ont pas été comptabilisées au classement, sinon j’aurais remporté le titre de la Coupe du monde.»

Déjà préqualifié pour les Jeux de Pékin en raison de sa victoire au mondial du Kazakhstan en mars dernier et de ses deux gains en Coupe du monde à Deer Valley à son retour à la compétition, Kingsbury n’a pas à se soucier de ses résultats.

Aucune pression

«Je suis dans la meilleure position possible et je n’ai qu’à faire une finale (top 16), a expliqué le skieur acrobatique de Deux-Montagnes, qui compte 65 victoires en carrière en Coupe du monde à son actif et 93 podiums. Ça enlève de la pression, mais, d’un autre côté, je ne me suis jamais mis de pression parce que je sais que j’ai le niveau pour être aux Jeux. Je me concentre sur le processus et la qualification se fait toute seule. Je regarde à court terme pour atteindre le sommet de la montagne. Les Jeux olympiques sont le sommet de la pyramide, mais je me fixe plein de petits objectifs.»

La Coupe du monde débutera le 4 décembre prochain à Ruka en Finlande. C’est sur cette même piste que Kingsbury s’est brisé deux vertèbres dans la région thoracique l’an dernier lors d’une descente d’entraînement en prévision du coup d’envoi de la saison.

Une piste «spéciale»

Il s’était fracturé les vertèbres T4 et T5, blessure qui l’avait gardé sur la touche pendant quatre semaines et avait freiné sa séquence de 107 départs consécutifs en Coupe du monde.

«Oui c’est là que je me suis blessé et oui je veux prendre ma revanche, mais c’est une piste qui est vraiment spéciale et où j’ai réussi plusieurs premières. J’ai remporté mon premier podium en carrière en 2010; j’ai signé ma 50e victoire en carrière et obtenu mon 100e départ [2019]. J’ai gagné huit courses en dix départs à Ruka. J’ai plusieurs beaux souvenirs de cet endroit et j’ai vraiment hâte d’y retourner», a souligné le bosseur de 29 ans.