Crédit : AFP

F1

Grand Prix de São Paulo: une autre escale pour favoriser les Red Bull

Louis Butcher

Publié | Mis à jour

Comme au Mexique la semaine dernière, le cirque de la Formule 1 fait escale au Brésil après un an d’absence en raison de la pandémie.

Les regards sont tournés vers Max Verstappen qui, en trois courses, a réussi à renverser un retard de deux points en une avance de 19 points au sommet du classement devant Lewis Hamilton.

La bonne nouvelle pour le Néerlandais, c’est qu’Interlagos, situé au cœur de la mégapole São Paulo, est un autre de ces tracés à favoriser l’écurie Red Bull. Verstappen est non seulement le dernier à avoir gagné au Brésil (2019), mais il est imbattable cette année sur les circuits les plus en altitude soit à Spielberg (à deux reprises), à Spa-Francorchamps et à Mexico City. Or, la piste d’Interlagos est aussi en altitude, à 800 mètres au-dessus de la mer.

Si tout baigne pour Verstappen, il reste réaliste dans l’espoir d’empêcher Hamilton de signer un 8e titre, du jamais vu en F1.

«Rien n’est acquis, affirme le pilote de 24 ans. Il reste encore quatre courses et tout peut basculer rapidement.»

Une course samedi

Le GP de São Paulo est une étape cruciale puisque sa programmation compte, pour la dernière fois cette année en F1, une course sprint de 30 minutes qui aura lieu samedi. Le résultat permettra aussi de déterminer la grille de départ de l’épreuve du lendemain.

À l’issue de cette courte confrontation, le vainqueur récoltera trois points au tableau, contre deux et un respectivement pour les deux suivants au fil d’arrivée.

Si un pilote réussit un parcours parfait (ce qui n’est toutefois jamais arrivé cette année), il pourrait quitter le Brésil dimanche soir avec 29 points de plus au compteur. Le gagnant de la course du dimanche obtient 25 points et un autre point est octroyé à celui qui réalisera le tour le plus rapide.

C’est donc 107 points qui restent à accumuler au maximum d’ici la fin de la saison puisque les trois manches suivantes reprendront le format habituel des qualifications. Fait à souligner, deux des trois abandons de Verstappen en 2021 sont survenus lors des courses de qualifications, à Silverstone et à Monza.

Stroll veut se racheter

On s’imagine que Lance Stroll était très heureux de quitter le Mexique où il a connu un autre week-end difficile. S’il savait d’avance qu’il s’élancerait en fond de grille (pénalisé pour changement de pièces), il n’a pas aidé sa cause lors de la première ronde des qualifications (Q1) quand il a encastré son Aston Martin dans le mur. En course, il a été limité à un rôle de figuration en terminant au 14e rang.

Interlagos n’a jamais souri au pilote de 23 ans dont le meilleur résultat en trois participations est une 16e place à son année recrue en 2017.