Canadiens de Montréal

Le pire défaut de Marc Bergevin

Publié | Mis à jour

La plus grande qualité du directeur général des Canadiens de Montréal, Marc Bergevin, serait également son pire défaut. 

L’animateur Jean-Charles Lajoie estime que la fidélité de Bergevin à l’endroit de son personnel, notamment à l’endroit du recruteur Trevor Timmins nuit grandement au Tricolore et ce, depuis plusieurs saisons.  

«Confirmer et reconfirmer Timmins dans ses fonctions année après année va demeurer longtemps, après le règne de Bergevin, une énigme de celui-ci chez le Canadien», a-t-il expliqué, mardi, sur les ondes de TVA Sports.  

«Une anomalie, qui prend des allures d’hérésie.»  

Lajoie ne s’est pas arrêté là, critiquant vivement le travail de l’assistant au DG. 

«Le bilan Timmins est non seulement pas bon, il est carrément mauvais. Il y a seulement cinq joueurs repêchés par l’organisation qui vont affronter les Kings.» 

Aux yeux de l’animateur, le fait que Trevor Timmins ait boudé à plusieurs reprises les joueurs québécois de la LHJMQ au repêchage est une chose tout simplement inacceptable.

«Il a trop souvent manqué la cible, particulièrement lorsque venait le temps de réclamer des espoirs d’ici, au Québec», a-t-il ajouté. 

«Ces joueurs-là, quand ils sont réclamés à Montréal et que le seul chandail qu’ils connaissent, c’est celui qu’ils ont admiré toute leur enfance, ça nous fait des choix judicieux et importants. Des gars qui en donnent toujours une couche de plus.»