CF Montréal

Des matchs que le CF Montréal regrette amèrement

Publié | Mis à jour

Le CF Montréal se retrouve hors du portrait des séries de la Major League Soccer (MLS) et s’il avait bien été en contrôle dans plusieurs fins de match en 2021, il ne vivrait pas un tel désarroi.

Une défaite de 2 à 0 subie aux mains de l’Orlando City SC, dimanche au Stade Saputo, a sonné le glas de la troupe de l’entraîneur-chef Wilfried Nancy. Elle a conclu la campagne au 10e rang de l’Association de l’Est avec un total de 46 points, mais elle aurait pu finir avec bien plus. Effectivement, le club montréalais a échappé de précieux points au moment le moins opportun en cours de route. 

Voici un rappel de quelques matchs que le CF Montréal aimerait bien rejouer :

-21 avril : CF Montréal 2 - Nashville SC 2 

Sur la pelouse du Nissan Stadium, qui est aussi le domicile des Titans du Tennessee de la NFL, le CF Montréal croyait avoir le match bien en poche grâce aux buts de Mason Toye et de Zachary Brault-Guillard en première demie. Romell Quioto aurait même pu faire 3 à 0 au retour du vestiaire. Toutefois, ses rivaux ont constitué une équipe redoutable dans les secondes moitiés de rencontre et celle-ci en a été la preuve. Jhonder Cadiz et Hany Mukhtar ont tour à tour marqué pour procurer un verdict nul de 2 à 2 aux favoris locaux et priver l’adversaire de deux points qui auraient les bienvenus à l’étranger.

Plusieurs mois plus tard, les partisans du CF peuvent en constater les conséquences.

-15 mai : CF Montréal 0 – Atlanta United 1 

Presque un mois plus tard, Nancy et ses hommes ont vécu une autre fin de partie frustrante. En territoire très hostile au Mercedes-Benz Stadium, ils avaient réussi à faire taire une foule imposante de plus de 40 000 spectateurs durant tout le match... enfin, pratiquement. Car à la quatrième minute du temps ajouté de la deuxième demie, Marcelino Moreno a brisé le cœur du CF en déjouant le gardien Clément Diop à l’aide d’une tête.

«Si j’avais le choix, j’aurais préféré prendre le but un peu plus tôt», a d’ailleurs dit l’entraîneur des perdants après cette fin en queue de poisson.

-21 mai : FC Cincinnati 2 – CF Montréal 1 

Confronté au modeste FC Cincinnati, qui semble avoir son numéro depuis ses débuts en 2019, le CF a encore une fois trouvé le moyen de trébucher contre l’équipe ayant terminé l’année au dernier rang de la MLS. Évoluant à son domicile temporaire de Fort Lauderdale, la formation montréalaise avait pris les devants grâce au filet de Djordje Mihailovic, mais c’était sans compter sur la détermination de ses opposants. Deux buts en un peu plus d’un quart d’heure ont transformé un court gain en une défaite très coûteuse.

Le club de l’Ohio en était ainsi à un 11e triomphe à vie; de ce total, trois ont été obtenus contre le CF.

-26 juin : CF Montréal 1 – Nashville SC 1 

Décidément, les joueurs du CF n’ont pas du tout appris la leçon reçue à Nashville deux mois plus tôt. À leur visite suivante, ils ont commis le même impair en loupant une priorité d’un but dans les arrêts de jeu. Malgré les beaux efforts de James Pantemis qui a volé deux fois Abu Danladi, il n’a pu rien faire quand celui-ci a tenté sa chance sur une tête dans les dernières secondes. L’incapacité du club à fermer les livres devenait de plus en plus évidente, sa récolte de cinq buts à ses huit derniers duels le montrant bien.

-4 août : Atlanta United 2 – CF Montréal 2 

Échapper une avance de deux buts à la maison avec moins d’une demi-heure à écouler est difficilement excusable. Ce soir-là, le CF a mésestimé le pouvoir offensif d’un rival misant sur Josef Martinez, qui a amorcé la remontée des siens deux minutes après que Rudy Camacho eut fait 2 à 0. Plus tard, Moreno a de nouveau fait mal en créant l’égalité sur un tir de pénalité, au grand déplaisir des 15 000 personnes venues encourager leurs favoris au Stade Saputo, où un plus grand nombre de gens étaient finalement autorisés à entrer.

-21 août : CF Montréal 1 – Philadelphie 1 

Autre match, autre fin pénible pour le CF. Cette fois, il était à quelques minutes de quitter la Pennsylvanie avec trois points, mais Quinn Sullivan avait d’autres plans. Sa frappe provenant du haut de la surface de réparation a trouvé le fond du filet à la 87e minute; il s’agissait là du seul tir cadré de l’Union au cours de la soirée.

-23 octobre : CF Montréal 1 – Toronto FC 1 

Probablement le moment déterminant de la saison du CF. À quelques secondes de quitter le BMO Field avec la victoire – qui était nécessaire dans la course aux séries – aux dépens de l’ennemi juré de Toronto, il a subi les foudres de Jozy Altidore, toujours dangereux lorsqu’il joue contre Montréal. Son tir sur un coup arrêté a battu Pantemis et enlevé deux points à la fiche du CF, qui s’est aussi retrouvé à l’extérieur du top 7 de l’Est.

Reste à voir si le club montréalais saura venger le tout en finale du Championnat canadien prochainement.

-30 octobre : CF Montréal 0 c. Red Bulls 1 

Le CF pouvait améliorer sa situation en freinant les Red Bulls de New York, qui avaient le vent dans les voiles. En fait, il a réussi pendant 90 minutes... sans le temps ajouté. À la première minute supplémentaire de la seconde demie, Fabio a trompé la vigilance de Sebastian Breza pour vaincre le CF, désormais détenteur du 10e rang. C’est d’ailleurs à cet endroit qu’il a fini la campagne, pendant que les Taureaux rouges se ruaient jusqu’à la dernière place donnant accès aux séries dans l’Est.