Crédit : MARTIN ALARIE / AGENCE QMI / JOURNAL DE MONTREAL

Football universitaire RSEQ

Performance sans bavure de Jonathan Sénécal et des Carabins

Publié | Mis à jour

Avec le quart-arrière Jonathan Sénécal en grande forme, parfois intouchable, les Carabins de l’Université de Montréal ont facilement évité le piège du Vert & Or de l’Université Sherbrooke en remportant leur demi-finale 31-3, samedi après-midi, au CEPSUM.

Comme toujours, l’ambiance au stade situé sur le flanc du Mont-Royal était électrique. Les partisans ont eu de quoi se réjouir, puisque leurs favoris ont limité les Verts à moins de 10 points pour une troisième fois cette saison.  

Après l’ouverture du pointage par Sherbrooke sur un botté de placement, Sénécal a remonté le terrain à plusieurs reprises à coup de longs relais. Très à l’aise dans la pochette, le pivot des Bleus a complété 19 de ses 31 tentatives de passes pour des gains de 332 verges.

C’est pourtant avec ses jambes que Sénécal s’est démarqué vers la fin du premier quart en inscrivant le premier touché des Carabins. L’athlète de 22 ans a eu de la difficulté à maîtriser le ballon envoyé par son centre, mais a ensuite couru sur la largeur du terrain pour tout juste franchir la zone payante.

Avant la mi-temps, il a également rejoint Simon Riopel sur près des lignes de côté. Le receveur a mystifié trois couvreurs avant de sprinter vers la zone des buts pour le majeur, sur un jeu de 29 verges.

«Jo, sur le moment, il avait un quick-read à faire et il n’a pas hésité à me lancer [le ballon]. J’ai utilisé mon talent d’athlète pour m’en sortir et faire le touché, a dit Riopel, avec le sourire.

La défensive fait le travail  

Les Carabins connaissaient très bien leurs adversaires du jour et même s’ils avaient su enrayer la plupart des menaces du Vert & Or cette saison, l’entraîneur-chef Marco Iadeluca ne sous-estimait nullement l’équipe de son homologue Mathieu Lecompte.

L’UdeM a mis énormément de pression sur le quart-arrière Zachary Cloutier, le forçant à utiliser davantage ses porteurs de ballon que le jeu aérien. En manque de confiance, le pivot n’a converti que sept de ses 25 remises, étant aussi victime de trois interceptions.

«La défense joue du football incroyable, depuis la semaine 3, a vanté l’entraîneur-chef Marco Iadeluca. C’est une équipe vraiment unie. On a eu beaucoup de blessures, mais on commence à retrouver nos joueurs et ça parait sur le terrain.»

Les sacs du quart et les échappés provoqués ont également été nombreux. C’est d’ailleurs un sac effectué par Harold Messian au troisième engagement qui a mené au touché par la course de Wedens Alexandre après la pause.

Sans surprise, les Carabins croiseront le fer avec le Rouge et Or de l’Université Laval en finale de la Coupe Dunsmore, le dimanche 14 novembre, au CEPSUM. Le Rouge et Or a vaincu les Stingers de Concordia, samedi.

«Il va falloir travailler sur les trois aspects du jeu, devenir meilleurs encore parce que ça va être tout un match encore la semaine prochaine, j’en suis convaincu», a conclu Iadeluca.