Crédit : Photo Agence QMI, Steve Madden

Alouettes de Montréal

Jones garde la tête haute

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef Khari Jones est demeuré calme lorsqu’il a dû analyser la défaite de sa formation contre les Blue Bombers. 

«Nous avions confiance en nous lorsque nous nous sommes présentés sur le terrain, a mentionné Jones lors de son point de presse d’après-match. Par contre, les Bombers forment une bonne équipe et ils ont la fiche qu’ils méritent.

«J’ai encore confiance en nos joueurs. On a livré une bonne bataille, mais ça n’a pas tourné en notre faveur. Je suis heureux d’affronter les Bombers la semaine prochaine.»

Harris veut faire mieux

Pour sa part, Trevor Harris n’est pas passé par quatre chemins pour expliquer sa performance. 

«Je ne suis pas un amateur des victoires morales ou des excuses. Une défaite est une défaite que le pointage soit serré ou pas, a souligné le vétéran de 35 ans. J’ai raté une passe facile sur un troisième essai et c’est le genre de jeu que je dois faire. 

«On s’est tirés dans le pied à quelques occasions. Lorsque j’ai le ballon, je dois prendre les bonnes décisions et faire de bonnes passes.»

À certaines occasions, on a vu un manque de cohésion entre Harris et ses receveurs. Et c’est normal. Ils se connaissent seulement depuis deux semaines. 

«Ce qui me rassure, c’est que nous avons les bons gars dans notre vestiaire pour corriger nos erreurs en prévision des prochains matchs. 

«Je suis déçu de certaines de mes erreurs. Je dois être meilleur et j’ai beaucoup de choses à corriger.»

Une blessure qui fait mal

De façon surprenante, le moment-clé de la rencontre n’est pas un jeu, mais une blessure. Lorsque la ligne offensive a dû se débrouiller sans les services du garde Philippe Gagnon, l’attaque est tombée au neutre. 

«Ça nous a fait mal, a souligné Khari Jones. En perdant un partant contre une équipe comme les Bombers, ça peut devenir périlleux. 

«Dans ce temps-là, ton quart a moins de temps pour lancer le ballon et ça peut donner des situations comme on a vu ce soir. Les Bombers n’ont pas besoin de ce type de faveur.»