Crédit : Photo Martin Chevalier

Lions de Trois-Rivières

Les insuccès des Lions se poursuivent

Publié | Mis à jour

Une semaine après avoir remporté le premier match de leur histoire, les Lions de Trois-Rivières n’ont pas été en mesure d’amorcer une série victorieuse, étant battus par les Royals de Reading 4 à 3, vendredi soir, au Colisée Vidéotron.

La rencontre était présentée à TVA Sports et sur TVA Sports direct.  

Les hommes d’Éric Bélanger avaient blanchi les Mariners du Maine 2 à 0, le 29 octobre, pour signer le gain qui brisait la glace. Les Royals, qui ont également un logo mettant en vedette un lion, ont toutefois remporté la bataille des fauves. 

Les visiteurs sont sortis fort en première période, marquant deux fois en cinq minutes, vers la moitié de l’engagement. Cam Strong et Charlie Gerard ont été les auteurs de ces réussites, puis Jackson Cressey en a ajouté une couche en trouvant le fond du filet après seulement 59 secondes d’écoulées au deuxième vingt.

Shawn St-Amant avait réduit l’écart en toute fin de premier tiers, d’un tir du revers qui a surpris le gardien Pat Nagle entre les jambières.

Les Lions ont à nouveau frappé tard à l’engagement suivant. Un puissant tir de Mathieu Brodeur a d’abord heurté le poteau et Anthony Nellis, bien positionné dans l’enclave, a sauté sur le retour pour marquer son deuxième filet de la saison.

Une minute plus tard, Peter Abandonnato a soulevé la foule trifluvienne en créant l’égalité d’un lancer sur réception.

Kevin Poulin n’a pas joué un grand match devant le filet des Lions et a cédé une quatrième fois devant Brayden Low, qui a inscrit le filet vainqueur à mi-chemin en troisième période. Le gardien québécois a bloqué 20 rondelles.

Trois-Rivières a frappé à la porte plus d’une fois, mais s’est buté à Nagle, qui s’est dressé devant 33 tirs.

Les Lions n’ont remporté qu’un seul de leurs cinq duels. Ils croiseront le fer avec les Royals une deuxième fois en 24 heures, samedi après-midi.