FBN-SPO-OAKLAND-RAIDERS-V-HOUSTON-TEXANS

Photo : Le quart-arrière Deshaun Watson demeure pour l’instant avec les Texans de Houston. Crédit : Photo d'archives, AFP

NFL

Tranquille, le marché des transactions

Publié | Mis à jour

Deshaun Watson reste à Houston, du moins d’ici à la fin de la saison. Malgré des rumeurs persistantes, le quart-arrière des Texans n’a finalement pas pris la route de Miami lorsque la période des transactions a officiellement pris fin, mardi.

Les rumeurs étaient pourtant tellement fortes que l’échange entre les Texans et les Dolphins semblait fait. Même que la semaine dernière, certains médias avançaient que le marché serait conclu avant le week-end. Beaucoup de bruit pour rien, en fin de compte ! 

Dans ces pages, ainsi que dans le balado de la Zone payante, on a maintes fois répété qu’il serait purement illogique pour toute équipe de mettre la main sur Watson en ce moment.

Malgré le talent indéniable du pivot, sa situation judiciaire, avec 22 poursuites au civil et 10 plaintes au criminel, rend toute transaction hyper risquée pour le moment.

Il n’y a toutefois pas de fumée sans feu et il y a fort à parier que durant la saison morte, si bien sûr Watson est blanchi de tout soupçon, les deux équipes reprendront les pourparlers. À moins que d’ici là, le jeune quart-arrière des Dolphins Tua Tagovailoa s’impose comme le véritable sauveur des Dolphins. Disons que l’organisation n’a rien fait pour éteindre les feux et minimiser la pression sur Tagovailoa.

Le Doc à New York 

La date limite des échanges a finalement fait bien plus de boucan au Québec qu’aux États-Unis, en raison de l’échange qui a envoyé Laurent Duvernay-Tardif aux Jets.

Il ne sera pas en uniforme jeudi soir face aux Colts, mais il ne faudrait pas s’étonner de le voir rapidement prendre du galon. 

Le directeur général Joe Douglas n’est certainement pas allé chercher un vétéran de 30 ans pour le laisser sécher sur le banc.

Son équipe est celle où les recrues ont participé au plus grand nombre de jeux à travers la ligue. Dans ce noyau jeune, les Jets ont besoin de vétérans établis avec du vécu. Le DG a d’ailleurs souligné en point de presse que le bagage de Duvernay-Tardif lui plaisait. 

La seule façon de voir si les Jets peuvent s’associer au docteur à plus long terme est de le faire jouer. Ça ne saurait tarder.

Toujours chez les Jets, la tenue du quart-arrière Mike White à son premier départ en relève de Zach Wilson a de quoi intriguer. 

Il a complété 37 passes sans pour autant tenter de jouer au héros, lui qui n’a décoché aucune passe qui a 

DUEL DU JEUDI  

LES FORCES EN PRÉSENCE 

Jets de New York  

  • Mike White | quart-arrière | 4 T, 4 INT, 607 verges     
  • Michael Carter | porteur de ballon | 3 T, 279 verges     
  • Corey Davis | receveur | 4 T, 349 verges         

Colts d'Indianapolis  

  • Carson Wentz | quart-arrière | 14 T, 3 INT, 1926 verges      
  • Jonathan Taylor | porteur de ballon | 6 T, 649 verges     
  • Michael Pittman | receveur | 4 T, 594 verges        

JOUEUR À SURVEILLER

Greg Van Roten | Garde, Jets de New York

Pourquoi surveiller ce joueur méconnu ? Parce qu’il est le garde à droite partant des Jets pour le moment et que c’est lui que Laurent Duvernay-Tardif devra déloger pour voir du terrain. Si Van Roten paraît mal face aux Colts et que tout s’écroule chez les Jets, ils seront certainement enclins à lancer rapidement le Québécois dans la mêlée. Vétéran de 31 ans qui s’est promené des Packers aux Seahawks, puis aux Jaguars, aux Panthers et aux Jets, il n’est pas exactement une valeur sûre.voyagé sur au moins 15 verges. Wilson demeure le quart de l’avenir, mais il y a des leçons à tirer.

MA PRÉDICTION

Jets 20 - 26 Colts 

1. Packers de Green Bay 7-1  

Semaine dernière : 3 (+2)

Après leur victoire la plus impressionnante cette saison, les Packers devront affronter les Chiefs sans Aaron Rodgers. Le quart-arrière est aux prises avec la COVID-19 et il doit s’isoler au moins 10 jours puisqu’il n’était pas vacciné. L’opportunité pour le jeune Jordan Love est gigantesque.

2. Cardinals de l’Arizona 7-1  

Semaine dernière : 1 (-1)

La défaite cruelle face aux Packers fait encore plus mal en sachant que Kyler Murray a quitté la rencontre en boitant. Il pourrait jouer dimanche, mais pourrait aussi rater quelques semaines. Pour un quart-
arrière mobile comme lui, une blessure à la cheville peut laisser des traces.

3. Rams de Los Angeles 7-1  

Semaine dernière : 4 (+1)

Les Rams ont fait l’acquisition du vétéran chasseur de quarts Von Miller, des Broncos. Il s’amène dans un système dans lequel il devrait bien cadrer. Les Rams continuent de vivre dans le présent et aux côtés d’Aaron Donald et Leonard Floyd, Miller connaîtra une deuxième vie.

4. Buccaneers de Tampa Bay 6-2  

Semaine dernière : 2 (-2)

Bruce Arians avait lancé un message prémonitoire avant le duel face aux Saints en mentionnant que les Bucs ne pouvaient pas se battre eux-mêmes contre une telle équipe. C’est précisément ce qu’ils ont fait avec 11 pénalités, dont six qui ont mené à des premiers jeux des Saints.

5. Titans du Tennessee 6-2  

Semaine dernière : 5 (=)

Avec la blessure de Derrick Henry, qui ratera de 6 à 10 semaines, les Titans ont mis sous contrat Adrian Peterson. À 36 ans, difficile de croire qu’il a encore de l’essence dans le réservoir, mais chaque année, il revient et il étonne. Pas si mal comme solution temporaire.

6. Cowboys de Dallas 6-1  

Semaine dernière : 7 (+1)

Cooper Rush est devenu le deuxième quart-arrière dans l’histoire des Cowboys à gagner 300 verges à son premier départ. L’autre était Gary Hogeboom, en 1984. Aussi bien attendre, donc, avant de lui consacrer une rue ou un jour férié, mais chapeau quand même !

7. Bills de Buffalo 5-2  

Semaine dernière : 6 (-1)

Ce fut pénible pour les Bills malgré la victoire. Pas exactement le genre de match qu’ils espéraient pour se relancer, mais la victoire compte autant. Il faut bâtir sur le quatrième quart, où les Bills ont davantage eu l’air de l’équipe qu’ils doivent être.

8. Ravens de Baltimore 5-2  

Semaine dernière : 9 (+1)

Les Ravens reviennent de leur semaine de congé et ils en ressortent gagnants avec la défaite surprise des Bengals, dimanche. Ils devront limiter les gros jeux, eux qui ont déjà concédé 13 passes de 30 verges ou plus après en avoir donné neuf durant toute la saison précédente.

9. Saints de La Nouvelle-Orléans 5-2  

Semaine dernière : 11 (+2)

La saison de Jameis Winston est donc à l’eau. Taysom Hill devrait prendre le relais, car il ne faut pas croire que Trevor Siemian réussira les mêmes miracles chaque semaine. Les Saints ont par ailleurs confirmé que, finalement, le receveur Michael Thomas ne reviendra pas cette saison. Autre tuile...

10. Bengals de Cincinnati 5-3  

Semaine dernière : 8 (-2)

C’est toute une leçon d’humilité que viennent de vivre les Bengals, face aux Jets. Il serait injuste de croire que soudainement, ils ne forment plus une bonne équipe, mais ils n’ont clairement pas joué de manière aussi intense que dans les semaines précédentes. 

11. Chargers de Los Angeles 4-3  

Semaine dernière : 10 (-1)

Les Chargers sont sur une séquence de deux revers et même s’il y a lieu de croire qu’ils vont rebondir, le doute s’installe. La défensive contre la course était déjà poreuse et voilà que cette même défensive a perdu des armes (Asante Samuel Jr. et Michael Davis) pour contrer la passe.

12. Raiders de Las Vegas 5-2  

Semaine dernière : 12 (=)

Les Raiders ont écoulé leur semaine de congé et ils en ressortent meurtris. Le receveur Henry Ruggs III, sous l’effet de la boisson, s’est retrouvé au volant dans un accident qui a causé un décès. Une carrière est si vite terminée, mais plus importante encore, la vie d’une innocente victime.

13. Chiefs de Kansas City 4-4  

Semaine dernière : 14 (+1)

Les Chiefs ont retrouvé le chemin de la victoire, mais ne sont pas encore les Chiefs que l’on attendait pour autant. L’attaque a connu un sixième match cette saison avec au moins deux revirements. Les longues passes ne fonctionnent pas et Patrick Mahomes n’est pas convaincant.

14. Steelers de Pittsburgh 4-3  

Semaine dernière : 16 (+2)

Les Steelers ont limité les Browns à moins de 100 verges au sol et ont fait tout juste le nécessaire à l’attaque. Les recrues Najee Harris (24 courses, 88 verges, 1 touché) et Pat Freiermuth (4 réceptions, 44 verges, 1 touché) montrent des signes encourageants.

15. Patriots de la Nouvelle-Angleterre 4-4  

Semaine dernière : 18 (+3)

Les Patriots, après des victoires face aux Jets et Texans, ont enfin épinglé une vraie bonne équipe à leur tableau de chasse en renversant les Chargers. Ils ont remporté ce duel même sans un effort convaincant de l’attaque et se rapprochent d’une place dans le portrait des séries. 

16. Browns de Cleveland 4-4  

Semaine dernière : 13 (-3)

Tout ce qui manquait à la décevante saison des Browns, c’était un mélodrame signé Odell Beckham. Voilà que son père accuse Baker Mayfield d’ignorer longtemps son pauvre fiston. Peut-être que la chimie n’a jamais opéré avec Mayfield parce que le receveur n’y a pas mis l’énergie, non ?

17. 49ers de San Francisco 3-4  

Semaine dernière : 20 (+3)

Les 49ers ont décroché une troisième victoire et leurs deux prochains matchs face aux Cardinals et aux Rams feront ou démoliront leur saison. Ils peuvent à tout coup miser sur le receveur Deebo Samuel, qui domine avec 819 verges. Même Jerry Rice n’a jamais fait mieux après sept matchs.

18. Panthers de la Caroline 4-4  

Semaine dernière : 22 (+4)

Difficile de dire si Sam Darnold devra s’absenter, après avoir été victime d’une commotion, sur une course du quart. Chose certaine, les Panthers faisaient tout pour le protéger face aux Falcons avec 47 courses, un sommet cette saison. Il a juste oublié de se protéger contre lui-même.

19. Colts d’Indianapolis 3-5  

Semaine dernière : 15 (-4)

Les deux interceptions de Carson Wentz face aux Titans font franchement partie des pires passes de sa carrière, probablement même en incluant ses années au primaire. Et voilà que des duels s’en viennent face aux Bills, aux Bucs, aux Cards et aux Raiders. Les espoirs de séries sont rachitiques.

20. Seahawks de Seattle 3-5  

Semaine dernière : 23 (+3)

Geno Smith a connu un fort match. Ah, ce que ça peut faire pour la confiance de jouer face aux Jaguars ! Pendant ce temps, Russell Wilson est admissible à quitter la liste des blessés et pourrait revenir après la semaine de congé qui bat son plein. Les Seahawks ne sont pas morts.

21. Broncos de Denver 4-4  

Semaine dernière : 24 (+3)

Von Miller a été échangé aux Rams et le cœur des partisans saigne. Les Broncos ont posé le geste qu’il fallait, considérant l’état de leur franchise et le souhait de leur vétéran de goûter de nouveau à du football compétitif. Miller a donné un Super Bowl à Denver et sera toujours une légende là-bas.

22. Vikings du Minnesota 3-4  

Semaine dernière : 17 (-5)

Il est temps pour les Vikings de procéder à un changement. L’entraîneur-chef Mike Zimmer est dépassé par les événements s’il n’arrive plus à préparer sa défensive pour faire face à Cooper Rush. Il n’y a aucune raison qu’une attaque avec autant de munitions stagne à ce point.  

23. Bears de Chicago 3-5  

Semaine dernière : 21 (-2)

Pour la deuxième fois seulement durant l’ère Matt Nagy, les Bears ont concédé 30 points ou plus dans deux matchs d’affilée. Cette contre-performance tombe au moment où Justin Fields a montré un réel progrès. Autant au sol que par la passe, il a connu ses meilleurs moments. 

24. Eagles de Philadelphie 3-5  

Semaine dernière : 26 (+2)

Inutile de s’exciter pour une victoire contre les Lions, mais les Eagles avaient franchement besoin de ce résultat. L’attaque, trop centrée sur Jalen Hurts depuis le début de la saison, a bénéficié de l’apport du jeu au sol avec 39 courses pour 165 verges et 4 touchés.

25. Jets de New York 2-5  

Semaine dernière : 30 (+5)

Les Jets confient de nouveau le ballon à Mike White ce soir. Il a dirigé efficacement l’attaque à son premier départ en carrière et a ainsi fait très mal paraître Zach Wilson, qui bénéficierait peut-être d’un peu de temps au purgatoire. Et si les Jets n’étaient pas si atroces qu’on le croit ?

26. Falcons d’Atlanta 3-4   

Semaine dernière : 19 (-7)

Le receveur Calvin Ridley a fait le choix de prendre un temps d’arrêt pour s’attaquer à ses problèmes de santé mentale. Sans lui, l’attaque aérienne des Falcons semble totalement inerte. Il doit prendre le temps qu’il faut pour se soigner et c’est aux Falcons de trouver des réponses.

27. Giants de New York 2-6  

Semaine dernière : 25 (-2)

C’est tout simplement une épidémie qui frappe les receveurs des Giants. Chaque fois que l’un d’eux retrouve la santé, il revient au jeu et un autre morceau du corps tombe en morceaux. Dommage, parce que la défensive tient son bout, mais l’attaque est estropiée.

28. Équipe de Washington 2-6  

Semaine dernière : 27 (-1)

Le problème de la semaine précédente s’est répété face aux Broncos. À leurs deux derniers matchs, les 13 présences en zone payante ennemie n’ont produit qu’un seul touché et deux placements. Tout ça au moment où la défensive commence à retrouver quelques signes vitaux...

29. Jaguars de Jacksonville 1-6  

Semaine dernière : 28 (-1)

Les Jaguars ne semblaient tout simplement pas préparés pour leur match à Seattle, après une semaine de congé. Y a-t-il un pilote dans l’avion, M. Meyer ? Trevor Lawrence a mal paru, mais il n’y a pas de vitesse, aucun potentiel d’explosivité parmi les armes à ses côtés.

30. Dolphins de Miami 1-7  

Semaine dernière : 29 (-1)

Les Dolphins continuent de s’enfoncer, mais au moins, leur rang avantageux au repêchage les consolera, diront certains. Mais non ! Leur choix de premier tour en avril prochain appartient aux Eagles, qui doivent savourer cette chute libre avec un sourire béat.

31. Texans de Houston 1-7  

Semaine dernière : 32 (+1)

Les Texans n’ont finalement pas échangé Deshaun Watson avant la date limite des transactions. Quelle équipe avec des gestionnaires sains d’esprit aurait donné la lune pour un quart-arrière embourbé dans ses problèmes judiciaires ? Ça ira à la saison morte.

32. Lions de Detroit 0-8  

Semaine dernière : 31 (-1)

Les Lions reprennent le dernier rang après leur performance gênante face aux Eagles. La bonne nouvelle, c’est qu’ils tombent dans leur semaine de congé. La mauvaise nouvelle, c’est qu’ils pourraient quand même trouver le moyen de perdre. Si ça peut arriver à quelqu’un, c’est bien aux Lions.