Crédit : PHOTO COURTOISIE WILDCATS

LHJMQ

Les Wildcats ont eu chaud

Publié | Mis à jour

Les Wildcats de Moncton ont vu le Drakkar de Baie-Comeau revenir de l’arrière en troisième période pour forcer la tenue du temps supplémentaire, mais l’ont tout de même emporté 5 à 4 en tirs de barrage, mercredi soir, au Centre Henry-Leonard.

En contrôle 4 à 2 après 40 minutes de jeu, les gagnants ont été pris de court par des buts d’Anthony Lavoie et Gabriel Belley-Pelletier. Il n’y a pas eu de maître en prolongation, mais les deux premiers tireurs des Wildcats ont fait mouche en fusillade. Pour sa part, le gardien Vincent Filion a effectué des arrêts sur deux des trois patineurs qui l’ont défié.  

En temps réglementaire, Jacob Steward, Étienne Morin, Brooklyn Kalmikov et Vincent Labelle ont touché la cible pour Moncton. Jacob Gaucher avait été l’auteur des deux premiers buts des perdants.

Les Voltigeurs se réveillent trop tard  

Au Centre Marcel Dionne, les Voltigeurs de Drummondville ont été dominés lors des deux premières périodes et n’ont pas été en mesure de rattraper le retard accumulé contre les Islanders de Sherbrooke.

Au final, le club de l’Île-du-Prince-Édouard l’a emporté 4 à 1. C’était par ailleurs la sixième victoire de cette équipe à ses sept dernières sorties.

Les Voltigeurs étaient en retard par trois buts après 40 minutes de jeu. Devant cette situation, ils ont ouvert la machine et amassé 14 de leurs 29 tirs lors du dernier tiers. Seulement Charles-Antoine Dumont a été capable de déjouer la vigilance du gardien Oliver Satny.

Drew Elliott, Jakub Brabenec et Oscar Plandowski ont inscrit les trois premiers filets des vainqueurs, tandis que Patrick Guay a fait mouche en troisième période.

_________________________________________________

Victoire à l’arraché de l’Océanic 

Alexandre D'Astous

Xavier Cormier a marqué un but et ajouté trois passes tandis que son compagnon de trio Julien Béland y est allé d’un doublé, en plus d’une mention d’aide, pour mener l’Océanic de Rimouski à un gain à l’arraché de 5 à 4 face aux Eagles du Cap-Breton, mercredi soir au Colisée Financière Sun Life.

L’Océanic a marqué à la vitesse de l’éclair lorsque Julien Béland a trompé la vigilance du gardien des Eagles, Nicolas Rucchia, d’un tir des poignets après seulement 21 secondes de jeu. Xavier Cormier et Simon Maltais étaient complices.

Moins de deux minutes plus tard, Luka Verreault a complété une savante passe de Cormier dans l’enclave pour doubler l’avance de l’équipe locale.

Les Eagles ont réduit l’écart à un but quelques minutes plus tard lorsque Cam Squires a battu le gardien de l’Océanic, Jasmin Simon, entre les jambières.

L’Océanic a cependant profité d’une supériorité numérique pour reprendre son avance de deux buts lorsque Cormier a complété la mise en scène d’Alex Drover et de Cam Thomson.

Jasmin Simon chassé du match 

En début de deuxième période, les Eagles ont réduit l’écart à un point sur un but d’Ivan Ivan. Simon n’a pas très bien paru et Serge Beausoleil a sorti le crochet pour le remplacer par Patrick Hamrla. Simon a accordé deux buts sur huit lancers.

Peu de temps après, Frédéric Brunet a frappé le poteau de plein fouet. Les Eagles ont créé l’égalité à la faveur d’une supériorité numérique sur un but de Jérémy Langlois.

Dans la dernière minute de jeu, Jacob Mathieu a toutefois replacé Rimouski en avant, sur une belle passe de Xavier Cormier, qui amassait ainsi un quatrième point dans le match.

Les Eagles ont créé l’égalité 4 à 4 en début de troisième période par l’entremise d’un lancer du poignet du cercle des mises en jeu de Kian Bell.

Grâce à un deuxième effort, Julien Béland est cependant parvenu à battre le gardien des Eagles en fin de match pour inscrire le but vainqueur.