FBN-SPO-GREEN-BAY-PACKERS-V-ARIZONA-CARDINALS

Crédit : AFP

NFL

Aaron Rodgers déclaré positif au coronavirus

Publié | Mis à jour

Déclaré positif à la COVID-19, le quart-arrière des Packers de Green Bay Aaron Rodgers ne pourra affronter les Chiefs de Kansas City, dimanche.

Selon ce qu’a rapporté le réseau NFL Network, Rodgers n'a pas reçu ses deux doses de vaccin contre le virus, ce qui l'exclut automatiquement de la prochaine rencontre des siens. Rodgers avait pourtant déclaré aux médias avant le début de la saison qu'il était «immunisé» contre la COVID-19.  

En conférence de presse mercredi, l’entraîneur-chef Matt LaFleur s’est fait questionner à savoir si cette déclaration de son pivot était trompeuse.

«C’est une super question à poser à Aaron et je ne ferai pas de commentaire sur cela», a répondu le pilote des Packers.

À la place du vaccin, Rodgers a reçu un traitement homéopathique de son médecin personnel pour augmenter ses niveaux d'anticorps. Il a d’ailleurs demandé à la NFL de le considérer immunisé au virus, ce qui lui a été refusé. La ligue lui a indiqué que ses protocoles ne tenaient pas en compte ce type de traitement.

Si Rogers avait été vacciné, deux tests négatifs reçus d'ici dimanche l'auraient rendu admissible à jouer. Il devra plutôt être tenu l’écart du club jusqu’au 13 novembre, soit une journée avant que les Packers ne reçoivent la visite des Seahawks de Seattle dans le cadre de la 10e semaine d’activités du circuit Goodell.

LaFleur s’est aussi fait demander s’il trouvait que l’athlète de 37 ans était égoïste de ne pas s’être fait vacciner.

«Je crois que tout le monde prend ses propres décisions et c’est ça qui est ça.»

Place à Love  

Le jeune Jordan Love, premier choix de Green Bay au repêchage de 2020, obtiendra donc le premier départ de sa carrière dans la NFL.

Celui-ci a brièvement mis les pieds sur le terrain lors de la première semaine d’activités cette saison. Il a réussi cinq de ses sept passes pour 68 verges de gains.

D’ici le match contre les Chiefs, les Packers devront embaucher un quart-arrière substitut, car Kurt Benkert a aussi été déclaré positif à la COVID-19 cette semaine. LaFleur a indiqué que le directeur général Brian Gutekunst et lui travaillent fort pour dénicher un pivot.

Par ailleurs, le receveur de passes Davante Adams est également affligé de la COVID-19. Son nom a été inscrit sur la liste des absents en raison du virus avant la semaine 8 et n’a toujours pas reçu le feu vert pour renouer avec l’action.

Barkley aussi?  

Un autre joueur de renom de la NFL éprouve des ennuis avec la COVID-19, puisque le porteur de ballon des Giants de New York Saquon Barkley a été déclaré positif.

Selon NFL Network, il devra subir deux tests négatifs d’affilée à l’intérieur d’une fenêtre de 24 heures et ne pas ressentir de symptômes avant d’être admissible à disputer le match de dimanche contre les Raiders de Las Vegas. Barkley n’a pas joué depuis la cinquième semaine du calendrier régulier à cause d’une blessure à la cheville.

L’instructeur-chef Joe Judge a mentionné que 13 personnes de l’organisation new-yorkaise avaient été confirmées positives au coronavirus; une seule dans ce groupe, soit le responsable des demis offensifs, Burton Burns, a subi un deuxième examen positif. D’après la chaîne SNY, Barkley ne faisait pas partie des 13 individus concernés.