Quebec

Crédit : Photo d’archives

LHJMQ

Remparts: premier mois positif pour Patrick Roy

Publié | Mis à jour

Après le premier mois d’activités dans la LHJMQ, les Remparts viennent au deuxième rang du classement général du circuit avec une fiche de neuf victoires et trois revers. Un premier mois positif, certes, estime l’entraîneur-chef Patrick Roy, même s’il reste encore beaucoup de travail à faire.

Seuls les Cataractes de Shawinigan les devancent au sommet du classement avec 20 points, contre 18 pour Québec qui possède toutefois un match en main.

« On est content de plusieurs choses, mais on sait aussi qu’il y a des facettes de notre jeu qu’on doit améliorer, a mentionné Roy mardi matin. Dans l’ensemble, il y a beaucoup de positif. On va toujours revenir sur le processus et je l’ai mentionné dès le début de la saison. Notre but est de bâtir notre culture, d’apprendre à gagner et de jouer avec le fait qu’on est l’une des bonnes équipes de la ligue. On veut continuer à progresser comme équipe. »

Après une séquence de neuf victoires consécutives à la suite d’un revers lors du premier match de la saison, les Remparts viennent de s’incliner à deux reprises, jeudi et samedi dernier, face aux Cataractes de Shawinigan et au Phœnix de Sherbrooke.

« Je n’en parle même pas [aux joueurs]. Oui, j’aurais aimé qu’on gagne 68 matchs, je viens ici pour gagner. Par contre, je sais qu’on va en perdre et ce qui m’intéresse est de savoir comment on grandit comme équipe. »

ENCORE UN AJUSTEMENT

Pour Roy, même s’il a ajouté plusieurs ingrédients de qualité durant la saison morte, la sauce n’est pas encore totalement prête. Et ça prendra encore un peu de temps avant qu’elle goûte exactement ce à quoi il s’attend.

« On est content de notre jeu en désavantage numérique, mais un peu moins de celui en avantage numérique. Je suis content de ce qu’on a généré en attaque à l’exception des trois derniers matchs, mais on doit être meilleurs défensivement. Il faut qu’on apprenne à se connaître. À la défense, on a fait moins de changements, mais à l’attaque, on compte sur plusieurs nouveaux dont Christophe Farmer, Pier-Olivier Roy, Zachary Bolduc et Zachary Gravel. Il faut que les gars apprennent à se connaître et que les nouveaux apprennent à jouer avec notre équipe ainsi que le type de culture qu’on veut avoir. »

Les Remparts présentent actuellement le meilleur pourcentage d’efficacité en infériorité numérique avec 88,4 % tandis qu’ils viennent au 15e rang avec l’avantage d’un homme, n’ayant marqué qu’à 14,6 % de leurs occasions. 

Ils disputeront trois matchs en trois soirs à partir de mercredi, soit contre les Sea Dogs de Saint-Jean et l’Océanic de Rimouski, au Centre Vidéotron jeudi et vendredi, ainsi que contre les Saguenéens à Chicoutimi, samedi.

À voir aussi 

5 espoirs québécois du Canadien à surveiller -