JiC

«C'était un rêve d'être dans la même voiture que Steve Yzerman» - Joe Veleno

Publié | Mis à jour

Joe Veleno se souviendra de la fin de semaine qu'il vient de vivre pour encore très longtemps. 

Après avoir été rappelé par les Red Wings, tard vendredi soir, il a rejoint ses coéquipiers à Toronto... en voiture avec Steve Yzerman! 

«J'étais à Grand Rapids, vendredi soir. Les Red Wings jouaient contre la Floride et ils ont perdu en prolongation. J'ai écouté le match et, vers environ 22 heures, j'étais pratiquement couché quand j'ai reçu un appel de Steve Yzerman pour m'annoncer que j'étais rappelé. L'équipe avait déjà quitté après le match. Il fallait trouver une façon de m'amener à Toronto. La solution la plus facile à faire était de conduire. J'ai ramassé mes affaires à Grand Rapids et j'ai conduit jusqu'à Detroit. Je me suis fait tester pour la COVID et j'ai attendu jusqu'à ce que Steve vienne me chercher. Il m'a demandé si j'étais confortable d'embarquer et de faire la route avec lui et je n'avais aucun problème avec ça», a raconté Veleno lors d'une entrevue avec Jean-Charles Lajoie, lundi.

Si l'ancien des Voltigeurs semblait vivre un rêve, il n'a toutefois pas hésité à prendre le temps de dormir un peu sur la route afin d'être en forme pour le match. 

«C'est le genre de choses qui n'arrivent pas très souvent, d'avoir la chance de faire la route avec ton patron. C'était un joueur phénoménal lorsqu'il était dans la LNH. J'ai entendu plusieurs bonnes choses sur lui. Pour moi, c'était un rêve d'être dans la même voiture que lui. Avoir la chance de jouer mon premier match de la saison, avec toute cette histoire bizarre, c'est vraiment intéressant. On écoutait le match de football à la radio et on a décidé d'arrêter au Tim Hortons pour manger. Après ça, j'ai dormi environ une heure.»

Comme dans un scénario de film, Veleno a obtenu un but et une aide lors du match à Toronto. Il a même pensé faire une blague à son patron.

«J'étais vraiment fatigué. Je me suis couché vers une heure du matin, le soir où j'ai eu l'appel. Je devais prendre le temps de préparer mes affaires et mes valises et téléphoner à mes parents et mes amis pour qu'ils viennent me voir jouer. Après le match, je voulais lui faire une blague et lui demander si on descendait ensemble à Montréal en voiture, mais je n'ai pas eu la chance de le faire.»

L'attaquant des Red Wings pourra continuer de flotter sur un nuage pour encore un moment, puisqu'il réalisera un autre rêve en affrontant les Canadiens mardi.

«Je suis très excité. C'est toujours un rêve de jouer à Montréal. Je vais être un peu nerveux, mais ce sera amusant.»

Voyez l'entrevue dans la vidéo ci-dessus.