Crédit : AFP

MLB

Un exploit signé par les Cubs, il y a cinq ans...

Publié | Mis à jour

Les Cubs de Chicago représentent le dernier club à avoir remporté la Série mondiale après avoir tiré de l’arrière 3 à 1 dans la grande finale du baseball majeur. C’était il y a cinq ans, soit au début du mois de novembre 2016.

Mettant un terme à une série des plus excitantes, les Cubs avaient gagné le septième et ultime match de la finale contre les Indians, à Cleveland, par le pointage de 8 à 7.

C’était le 2 novembre 2016 précisément, jour où, par conséquent, la fameuse malédiction de la chèvre a été conjurée.

Pour une première fois en 108 ans, les Cubs enlevaient donc les honneurs de la Série mondiale. Les partisans de Chicago avaient d’ailleurs dû attendre une manche de plus, car c’est au terme d’une 10e manche que les Cubs avaient été couronnés.

À propos de «Billy Goat», l’histoire retiendra qu’un sort avait été jeté sur les Cubs en 1945 quand un partisan nommé Billy Sianis s’était pointé au Wrigley Field avec sa chèvre domestiquée. L’organisation avait toutefois demandé à Sianis de quitter avec l’animal et il avait déclaré que les Cubs ne gagneraient plus jamais.

Incroyable remontée

Venu en relève à Carl Edwards fils, le lanceur gaucher Mike Montgomery avait contribué à retirer le dernier frappeur du palpitant septième match, sur un roulant au troisième but, pour sceller l’issue de la Série mondiale de 2016.

La veille, les Cubs l’avaient emporté 9 à 3, également à Cleveland, propulsés par un grand chelem d’Addison Russell. La remontée s’était par ailleurs amorcée le 30 octobre 2016, au Wrigley Field, avec un gain de 3 à 2.

Avant le match de dimanche soir à Atlanta, les Astros de Houston avaient eux aussi un déficit de 3 à 1 à combler...

L’exploit des Cubs en Série mondiale 2016 s’ajoutait à des faits d’armes semblables déjà accomplis à des éditions précédentes. Les Royals de Kansas City avaient ainsi fait le coup aux Cardinals de St. Louis en 1985. Les autres champions à avoir tiré de l’arrière 3 matchs à 1 sont: les Pirates de Pittsburgh (1979), les Tigers de Detroit (1968), les Yankees de New York (1958) et encore les Pirates (1925).