FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-BALTIMORE-RAVENS

Crédit : Photo AFP

NFL

L’impatience se fait ressentir à Kansas City

Publié | Mis à jour

Les Chiefs de Kansas City ont placé la barre très haute pour eux-mêmes après avoir remporté le Super Bowl LIV, au terme de la saison 2019, puis en atteignant le match ultime lors de la saison suivante, où ils se sont avoués vaincus devant les Buccaneers de Tampa Bay. Leur début de saison plutôt ordinaire attise d’ailleurs la grogne des partisans et certains joueurs ont fait part de leur mécontentement à cet égard.

Le secondeur Anthony Hitchens et le maraudeur Tyrann Mathieu n’ont pas manqué l’opportunité de critiquer eux aussi leurs propres partisans, vendredi, dans une publication d’un compte de partisans des Chiefs qui les visait directement, puisqu’elle incluait leurs contrats respectifs dans les pires choses réalisées par le directeur général Brett Veach.

«Tout ce que nous avons fait c’est d’atteindre trois matchs de championnat dans la Ligue américaine et deux Super Bowl, en plus d’en gagner un... à mes trois premières années ici, a d’abord répondu Hitchens, sous la publication. Vous tous, les partisans, n’allez jamais être satisfaits, ça en est triste.»

En réponse à son coéquipier, Mathieu a écrit que les amateurs de Kansas City étaient «probablement le groupe de partisans le plus toxique, tous sports confondus».

Les Chiefs ont en effet des grandes attentes placées envers eux et leur fiche de 3-4 est loin d’être représentative du talent au sein de cette équipe, qui occupe la troisième place de sa division. Ils auront la chance de retrouver un dossier un peu plus respectable de ,500, lundi, alors qu’ils accueilleront les Giants de New York au Arrowhead Stadium.

Mathieu s’excuse

Il n’en fallait pas plus pour que les commentaires des deux joueurs se répandent dans les médias comme une traînée de poudre, ce qui a forcé Mathieu à s’excuser de ses propos.

«C’était une erreur de ma part», a-t-il dit, cité par le réseau ESPN.

«Je n’ai pas la saison à laquelle je m’attendais et je crois qu’on peut en dire autant sur le plan collectif. Il y a plus de frustration dans de tels moments. [...] Je n’aurais pas dû utiliser ces mots. Je vais chercher à mieux jouer et à ne pas être une distraction pour mes coéquipiers.»

Mathieu n’a pas caché qu’il n’hésitait pas à répondre aux critiques sur les réseaux sociaux, mais qu’il devra changer cette habitude.

«C’est une chose pour laquelle je dois devenir plus mature. Je dois faire un meilleur travail quand vient le temps de gérer une situation négative. Il y a un endroit et un moment pour ce genre de choses.»