JiC

Lafleur: une décision qui a transformé la LHJMQ

Publié | Mis à jour

Le commissaire Gilles Courteau n’est pas dupe : sa ligue ne serait pas l’ombre de ce qu’elle est aujourd’hui n’eût été le passage de Guy Lafleur, dont le numéro 4 sera retiré à travers la LHJMQ, jeudi soir, à Québec. 

Une décision prise par Lafleur à un très jeune âge a changé à jamais le destin du circuit. 

• À lire aussi: Un réveil brutal pour Riley Kidney

• À lire aussi: CH: ENFIN du succès à San Jose?

«N’oubliez pas que Lafleur a choisi les Remparts de Québec au détriment du Canadien junior de Montréal à l’époque, a rappelé Courteau lors d’un entretien avec Jean-Charles Lajoie à JiC. Aujourd’hui, si on a 18 équipes dans la ligue et que l'on permet à 400 joueurs d’évoluer dans le meilleur circuit de développement au Canada, Guy Lafleur a une énorme part de responsabilités.» 

Même au terme de sa carrière de hockeyeur, Lafleur a donné beaucoup à la LHJMQ, ne manquant pas un seul gala des Rondelles d’or et répondant présent pour toutes les activités auxquelles il était convié. 

«Il se faisait un devoir d’être là. C’était le premier arrivé, premier parti», a souligné Courteau. 

Pour Lafleur, il n’était pas question que son dur combat contre le cancer ne l’empêche de se présenter à Québec pour le retrait de son chandail. Lors de son passage à Gatineau à la fin du mois de septembre, il avait pourtant confié au commissaire que les prochaines semaines seraient particulièrement difficiles. 

«Il m’avait dit qu’il débuterait de nouveaux traitements beaucoup plus sévères pour sa maladie. Il m’avait dit : Ces traitements-là, je souhaite de tout mon cœur qu’ils ne m’empêchent pas d’être à Québec. Je vais m’arranger pour être à Québec.» 

Voyez l’entretien complet avec Gilles Courteau dans la vidéo ci-dessus.