SPO

Photo : La ligne offensive des Alouettes a bien fait lors de leur dernier match face aux Argonauts de Toronto. Crédit : Photo d'archives, Agence QMI

Alouettes de Montréal

Alouettes: une ligne offensive décimée, mais résiliente

Publié | Mis à jour

Depuis quelques semaines, la ligne offensive des Alouettes est décimée par les blessures. Malgré tout, elle parvient à garder la tête hors de l’eau.

Elle est au troisième rang de la LCF pour le nombre de sacs accordés à l’adversaire (20) depuis le début de la saison. C’est exceptionnel considérant que les Alouettes n’ont pas eu la même unité de cinq au cours des quatre derniers matchs. 

Lors du dernier match contre Toronto, les colosses montréalais ont bien protégé le quart Matthew Schiltz derrière sa ligne de mêlée, mais ils ont surtout permis au porteur de ballon William Stanback d’amasser plus de 200 verges par la course. 

« Si nous avons autant de succès, c’est en raison de notre préparation, a souligné le vétéran Kristian Matte. On a un bon groupe de gars qui sont prêts à jouer. Même les jeunes sont prêts à relever le défi. Nous sommes fiers de voir que nos porteurs de ballon connaissent de bons matchs, mais nous le sommes autant quand nos quarts ne sont pas rabattus derrière leur ligne de mêlée. »

La polyvalence de chaque joueur permet aux Alouettes d’avoir plusieurs combinaisons possibles en cas de blessures. Au cours des quatre dernières semaines, la formation montréalaise a dû brasser ses cartes à quelques reprises. 

« La direction a fait du bon travail pour amener des joueurs qui se marient bien à notre système », a ajouté Matte. 

LBJ : la force tranquille

Si la ligne offensive tient le coup, une grande partie du mérite revient à Luc Brodeur-Jourdain. L’ancien joueur, qui en est à sa première saison complète comme entraîneur, est respecté par tous ses joueurs. Il est capable d’obtenir le meilleur rendement possible de chacun d’eux. 

« L’une des forces de Luc, c’est qu’il agit de la même façon avec tout le monde, que ce soit les vétérans ou les recrues, a souligné Kristian Matte. C’est un entraîneur qui souhaite du succès pour ses joueurs, mais il ne nous criera pas après. Il veut qu’on apprenne. Si on apprend, on va faire moins d’erreurs et on pourra avoir plus de succès. Il explique les plans de match de façon à ce que tout le monde comprenne. Il est l’un des meilleurs entraîneurs que j’ai eus durant ma carrière. »

Le vétéran croit qu’il y a deux éléments qui expliquent les succès de son unité. 

« Nous sommes toujours bien préparés à tous les fronts défensifs possibles de l’adversaire. Ce que je remarque aussi, c’est que nous avons du plaisir entre nous. C’est toujours plus facile d’en avoir lorsque nous obtenons du succès. »

L’entraîneur-chef, Khari Jones, a aussi salué le travail du Québécois. 

« Tout le crédit revient à LBJ [surnom de travail de Brodeur-Jourdain], a ajouté Jones. C’est un groupe spécial et les joueurs travaillent bien ensemble. Ils achètent ses instructions et ses façons de faire. »

Au tour de Callender

Samedi, contre la Saskatchewan, on pourrait voir un nouveau partant au sein de la ligne offensive. D’après nos observations à l’entraînement, l’Américain Nick Callender pourrait obtenir son premier départ en carrière dans la LCF. 

Le produit de l’Université Colorado State s’entraîne comme garde à gauche entre le bloqueur Tony Washington et le centre Kristian Matte. 

L’entraîneur-chef, Khari Jones, n’a pas voulu confirmer que Callender obtiendrait le départ mercredi lorsqu’on lui a posé la question. 

« C’est une possibilité que l’on étudie, a souligné Jones. On est conscients que ça pourrait avoir un impact sur notre ratio. On a plusieurs scénarios sur la table pour cette semaine. »

Lors de l’entraînement de mardi, on a aussi constaté que la recrue Patrick Davis a pris quelques répétitions au poste de centre. Le joueur originaire de Gatineau s’est fort bien débrouillé.  

UNE UNITÉ AMOCHÉE 

Ils devraient rater le prochain match  

  • Philippe Gagnon, garde  
  • David Brown, centre    

Sur la liste des blessés – 6 matchs  

  • Sean Jamieson, centre  
  • Chris Schleuger, bloqueur